Orléans: l'ancien et l'actuel président du club de football renvoyés en correctionnelle

Orléans: l'ancien et l'actuel président du club de football renvoyés en correctionnelle
Le président d'Orléans Philippe Boutron, le 1er avril 2014 à Fréjus

AFP, publié le samedi 05 mai 2018 à 11h35

L'actuel président du club de football d'Orléans (Ligue 2) Philippe Boutron et son ancien coprésident Claude Fousse, soupçonnés d'abus de biens sociaux, ont été placés vendredi sous contrôle judiciaire et renvoyés à comparaître le 21 juin devant le tribunal correctionnel, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Placés jeudi matin en garde à vue, ils ont été présentés à un juge des libertés et de la détention qui les a placés sous contrôle et remis en liberté sous caution de 220.000 euros pour Claude Fousse et 30.000 euros pour Philippe Bouton.

Les deux hommes devront répondre d'abus de biens sociaux, faux et usage de faux et faux en écriture comptable. Des délits passibles de cinq ans d'emprisonnement et de 500.000 euros d'amende.

Claude Fousse, président du club dans les années 1980/1990, était revenu à la tête de l'Union Sportive Orléans Foot (USO) en tandem avec Philippe Boutron en 2009, avant de lui laisser seul les rênes fin 2017.

Le 1er mars 2017, la Commission de Contrôle des Clubs Professionnels de la Direction nationale de contrôle et de gestion (DNCG) avait retiré quatre points au classement au club orléanais "pour non-respect de ses obligations en matière de présentation des comptes et communication d'informations inexactes à la DNCG à l'occasion du contrôle de la situation financière".

La Commission avait par ailleurs infligé à M. Philippe Boutron une suspension de trois mois de toutes fonctions officielles.

Le club occupe actuellement la 12e place à deux journées de la fin du championnat et est sûr de se maintenir en L2.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.