Norvège: 16 ans de prison pour des centaines d'abus sexuels sur internet

Norvège: 16 ans de prison pour des centaines d'abus sexuels sur internet
Campant un personnage fictif de jeune fille, ce Norvégien promettait sucreries, iPhone ou photos dénudées pour appâter ses victimes, puis exigeait d'elles plus de vidéos en les menaçant de publier celles en sa possession

AFP, publié le vendredi 28 juin 2019 à 15h11

Il se faisait passer pour "Sandra" sur la toile. Un Norvégien aujourd'hui âgé de 27 ans a écopé vendredi d'une peine de 16 ans de prison pour s'être rendu coupable d'abus sexuels, allant jusqu'au viol, sur plusieurs centaines de garçons mineurs, ont rapporté les médias norvégiens.

Pendant plusieurs années, l'homme, qui officiait par ailleurs en tant qu'arbitre, a manié duperie puis menaces sur internet pour obtenir des vidéos à caractère sexuel ou scatologique auprès de quelque 460 garçons, généralement âgés de moins de 16 ans.

Campant un personnage fictif de jeune fille, il promettait notamment sucreries, iPhone, photos dénudées ou relations sexuelles pour appâter ses victimes, puis exigeait d'elles toujours plus de vidéos en les menaçant de publier sur la toile celles déjà en sa possession. 

Il a en partie reconnu les faits devant le tribunal de district de Nedre Romerike (sud-est).

La peine prononcée est conforme au réquisitoire du Parquet, qui a évoqué "la plus vaste affaire d'abus sexuels en Norvège". La défense avait pour sa part plaidé pour la peine la plus clémente possible.

L'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avait été arrêté une première fois au cours de l'été 2016, puis rapidement libéré, ce qui lui avait permis de poursuivre ses agissements jusqu'à sa seconde interpellation.

Il a également été condamné à verser près de 19 millions de couronnes (près de 2 millions d'euros) de dédommagements à ses victimes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.