Nord : un adolescent de 15 ans avoue avoir tué une femme "pour voir ce que cela faisait"

Nord : un adolescent de 15 ans avoue avoir tué une femme "pour voir ce que cela faisait"
Un gendarme à Paris, le 17 juin 2009.

Orange avec AFP, publié le samedi 07 avril 2018 à 11h00

Six mois après avoir tué une femme de 57 ans d'un coup de couteau, un collégien a avoué son crime. Il a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Le 19 octobre 2017, une femme de 57 ans avait été retrouvée morte, tuée volontairement d'un coup de couteau à l'abdomen, sur un sentier à proximité de Caudry, commune de 15.000 habitants du Nord.

"À l'époque, l'affaire avait suscité un vif émoi dans la commune", rappelle France Bleu Nord.

Jeudi 5 avril, l'enquête s'est accélérée, lorsqu'un adolescent de 15 ans a "révélé, dans son établissement scolaire, avoir commis un meurtre, sans préciser lequel", a expliqué à l'AFP le procureur de la République de Douai, Frédéric Teillet, confirmant une information de La Voix du Nord. Alertés par l'établissement, les gendarmes ont interpellé le jeune homme, qui leur a confirmé être l'auteur de ce meurtre avec préméditation.

QUEL MOBILE ?

Ce matin-là, il n'était pas allé en cours. "De ce qu'il dit pour l'instant, il déclare être parti de chez lui avec l'intention de tuer quelqu'un, sous le coup de la colère, et pour voir ce que cela faisait", rapporte M. Teillet. "Il n'y avait aucun motif clair et net, il ne connaissait pas cette personne, il ne lui en voulait pas, il n'en voulait pas à son argent", ajoute-t-il. "On va prendre le temps de vérifier son état psychologique, voire psychiatrique".

Pour vérifier ses propos, le garçon a été amené sur les lieux du crime.

Placé en garde à vue jeudi dans le cadre d'une commission rogatoire, il a été présenté vendredi 7 avril soir au juge d'instruction qui l'a mis en examen du chef d'assassinat et le juge des libertés et de la détention a prononcé son placement en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.