Nantes : une mère plonge son bébé dans un bain d'eau bouillante

Nantes : une mère plonge son bébé dans un bain d'eau bouillante

Une voiture de police (Illustration)

Orange avec AFP, publié le samedi 18 mars 2017 à 18h33

Il en subira à vie les séquelles. Un bébé de 16 mois a été transporté dans un état critique au CHU de Nantes (Loire-Atlantique) à la fin du mois de février. Brûlé sur le bas du corps après avoir été placé dans un bain d'eau bouillante, l'enfant a été gravement atteint, des fesses jusqu'au bas des jambes ainsi que sur le tibia droit, révèle Ouest France vendredi 17 mars.



Sa mère a expliqué ne pas s'être rendue compte de la température trop élevée de l'eau. Soupçonnée de mauvais traitement, la jeune femme de 23 ans, mère de trois enfants, a a été mise en examen vendredi 17 mars pour violences sur mineur de moins de 15 ans.

Toujours hospitalisé au service de réanimation, le petit garçons présente des brûlures qui correspondent à 18 mois d'incapacité totale de travail. Les séquelles seront permanentes, ajoute Ouest France. Ses deux aînés ont été pris en charge par l'aide sociale.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
35 commentaires - Nantes : une mère plonge son bébé dans un bain d'eau bouillante
  • elle ne s'est pas rendu compte ....
    plongez-la dans une baignoire d'eau bouillante pour qu'elle se rende compte...
    la loi du Talion à tous les persécuteurs d'enfants (et autres d'ailleurs)

  • à 23 ans on a des parents et des grands parents où sont ils
    la pilule et l'avortement existent
    on met des enfants au monde que lorsque peut survenir à leur besoin; un travail

  • pour moi c'est de la barbarie mais qu'en pensera la justice???

  • Toutes les femmes qui ont suivi un accouchement sans douleurs... Ont appris les gestes de la température de l'eau à devoir prendre en compte..

    Soit, avec un thermomètre plongé dans l'eau, pour les femmes qui n'ont jamais eu d'enfants... Et, où le premier, reste à devoir connaître certaines obligations et gestes élémentaires...
    Et, sans ce thermomètre.... C'est à devoir plongé la main dans l'eau, si la main supporte la température, le bébé pourra supporter le bain quotidien à devoir donner à tout nourrisson pour sa toilette, à la sortie de la Clinique ou de l'Hôpital...

    Où ce sont des gestes qui sont naturels, même de celles qui n'ont pas de famille ou reçu des consignes de la future maman...

    N'ayant pas suivi ce fait médiatisé... A t elle eu des antécédents, ayant déjà deux enfants avant ce nourrisson ?

    Est elle sur des constats d'une éducation primaire ou ayant des lacunes au point d'ignorer ce devoir de plonger sa main pour vérifier la température de l'eau ?

    Où a t elle agi volontairement etc ?

    Il y a tant de cas, et des faits tellement différents avant de mener à l'affirmation de sévices ou de geste volontaire pour aller dans des sévices imposés à un nourrisson...

    Il faut une enquête qui va déterminer des critères de son état mental, de comment elle s'est comporté avec les aînés ? Deux enfants, si ils étaient bien tenus et sans sévices.. Où les contrôles de pédiatres imposent des visites à devoir relater au suivi des Carnets où est transmis tout le suivi du bébé jusqu'à son adolescence.... Le Carnet de Santé....

    Tout, cela pour dire, que pour faire condamner une personne à des sévices ou actes volontaires, il faut des faits avérés de ceux qui enquêtent sur cette affaire...

    Ayant également connu des faits de maltraitance, sur mon parcours où des assistances sociales intervenaient sur des manquements de parents etc.... Quand, je fus sur ce partenariat de l'Education Nationale... Des faits de manquements sont relevés et font lancer une procédure quand un dossier présente des cas de maltraitance avérée ou des faits qui ne permettent pas à un enfant à se développer sur une vie de mise en danger à son développement et son équilibre psychique...
    Où la mise en danger est relevée également.... Sur des constats de Médecins Scolaires etc...
    D'où maintenir ces Médecins dans la scolarité des enfants de la petite enfance jusqu'au Lycée...

    Il faut toute une procédure à devoir engager d'examens psychiatriques, à d'autres constats sur ses ainés et enquête de voisinage où si les enfants étaient scolarisés...

    Avant de la condamner pour actes volontaires... N'ayant pas suivi ce dossier médiatisé...

    Vous avez également, des mères dans les nuages... Où qui vivent à faire mille choses, et où elles ne pensent pas à vérifier un critère,aussi majeur, à devoir vérifier la température... Avant de donner le bain à un nourrisson...

    Soupçonnée de mauvais traitement... Elle devra répondre de ses actes...

    Mais, je voulais faire relever également, que de se plonger dans une eau trop chaude c'est également du fait de pas forcément dans les sévices, et c'est possible pour d'autres motifs, comme involontaires....

    Ne me permettant pas d'évoquer cette défense envers cette mère...

    Mais, où faire le Tribunal populaire sur l'absence des faits concrets où seule l'enquête transmettra des conclusions de culpabilité de cette mère qui a agi volontairement à des fins de sévices..

    Mais, où j'ai voulu faire relever, également l'accident qui peut arriver à soi-même qui oublie de vérifier l'eau dans laquelle, certains prennent un bain.... Ca peut arriver même à un adulte, envers soi-même, qui ne vérifie pas la température...

    Le reste, c'est la Justice qui va décider de sa culpabilité à devoir condamner.. Si les faits sont rendus officiellement pour la poursuivre..

    C'est triste pour ce petit bébé qui semble avoir des séquelles des suites de ce bain dans de l'eau bouillante...

    Certains, quand il y a maltraitance, n'ont pas de chance d'avoir si jeunes à devoir subir des faits liés à des comportements d'atteintes psychiatriques... C'est impossible, d'imaginer un acte volontaire, sur des gens sains ce corps et d'esprit...

    Pour répondre à certains qui sont intervenus... Vous ne pouvez pas imaginer l'amour que ces enfants maltraités portent à leurs parents maltraitants.... Certains, continuent à les aimer, malgré des actes de condamnation ou quand ils sont mis en foyers...
    Quinze ans d'un long parcours de l'enfance.... Cela vous permet de côtoyer tant de misères dès l'enfance qui vit la maltraitance....

    Où j'insiste pour l'Education Nationale, qui doit maintenir Les Assistantes sociales présentes dans les établissements scolaires et les Médecins Scolaires, où sur des dotations, certains sont en moins dans les établissements où leur présence permet de relever des faits à la maltraitance avérée, sur des suivis de jeunes qui sont dans ce quotidien et où ils peuvent être orientés et pris en charge...
    Donc, les dotations sur les Médecins Scolaires et Assistantes Sociales.. Doivent perdurer dans les Etablissements Scolaires de l'Enseignement Public...

    il faut lire à devoir plonger...

    Merci

    Et comment s'est elle comportée.. La frappe de la dactylographie va si vite, que parfois j'omets une lettre qui va me mener à la faute d'orthographe où j'essaie de respecter des constats en respectant ce devoir de bien rédiger....

    Merci... J'ai vu qu'il y avait une possibilité de corriger, mais, ne sachant pas, si le message reste maintenu.. C'est la raison pour laquelle je tiens à le faire par un commentaire...

    Donc, de plonger et comment s'est elle comportée ? Merci...

  • Faites des gosses et vous toucherez des allocs, ça fait combien d’années que l'on entend dire cela, et bien voila le travail des politiciens