Faits divers

Nantes : une buraliste met trois braqueurs armés en fuite

Samedi 9 septembre en fin d’après-midi à Nantes, trois hommes cagoulés et armés ont tenté de vider la caisse d’un bureau de tabac. Mais la propriétaire est parvenue à les faire fuir à l’aide d'une grosse bombe lacrymogène, rapporte Ouest France.

Du courage et de la détermination. C’est ce dont a fait preuve une buraliste nantaise, samedi 9 septembre, aux alentours de 18h45. Alors qu’elle s’apprêtait à fermer boutique, la gérante a reçu la visite de deux hommes cagoulés et armés, tandis qu’un troisième surveillait à l’entrée du magasin, rapporte Ouest France.

Ils réclament alors l’intégralité de la caisse. "Ils ont demandé la caisse dans laquelle il n’y a jamais grand-chose à récupérer. Dites leur bien que ce qu’ils font est vraiment inutile", explique la buraliste à Ouest France. Mais cette dernière a décidé de ne pas se laisser faire, d’autant plus que son fils de 12 ans se trouvait derrière le comptoir au moment des faits. Elle s’est alors emparée d’une grosse bombe lacrymogène afin de se protéger. Un geste qui a fait décamper les trois individus, souligne Ouest France.

Deux braquages en un an et demi

Si cette mésaventure s’est heureusement soldée par une issue sans dommages, c’est déjà la deuxième fois en 18 mois que la buraliste a affaire à des braqueurs. "La première, la personne était armée d’un couteau de boucher", a-t-elle précisé au quotidien régional. "On sait que ce risque existe. On a installé dès le début les caméras de vidéosurveillance, j’ai cette gazeuse", a-t-elle poursuivi, précisant que, malgré tout, rien ne pouvait réellement les préparer à ce genre de situation.

Les images de vidéosurveillance, de très bonne qualité selon Ouest France, ont été transmises aux forces de l’ordre et permettront peut-être d’ouvrir une piste afin de mettre la main sur les malfaiteurs.

publié le 10 septembre à 13h40, Théo Rampazzo, 6Medias

Liens commerciaux