Estelle Mouzin, Lydie Logé, Joanna Parrish... la mort de Michel Fourniret laisse de nombreuses questions sans réponse

Estelle Mouzin, Lydie Logé, Joanna Parrish... la mort de Michel Fourniret laisse de nombreuses questions sans réponse©Panoramic

publié le lundi 10 mai 2021 à 19h30

Michel Fourniret est décédé lundi 10 mai. Le tueur en série devait encore être jugé pour de nombreuses affaires encore non élucidées comme la disparition d'Estelle Mouzin.

Pris en charge depuis le 28 avril à l'unité hospitalière sécurisée interrégionale de l'hôpital de la Salpêtrière, Michel Fourniret a été hospitalisé en urgence le 8 mai avant de mourir lundi 10 mai. Le décès du tueur en série laisse de nombreuses affaires non élucidées.


Celui qui était surnommé l'Ogre des Ardennes était notamment interrogé dans l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin. La fillette avait disparu en 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). Après avoir nié pendant des années, le tueur en série avait avoué, en mars 2020, avoir tué la fillette. Il avait été mis en examen dans cette affaire. Selon les aveux de son ex-compagne Monique Olivier, Michel Fourniret avait séquestré la jeune fille dans une maison appartenant à sa soeur.

Elle affirmait également avoir déposé le criminel près d'un chemin dans un bois mais affirme ne pas savoir où l'homme aurait pu enterrer le corps. Des fouilles ont eu lieu, à plusieurs reprises, et encore récemment le 29 avril à Issancourt-et-Rumel, mais le cadavre d'Estelle Mouzin n'a toujours pas été retrouvé. Et la mort de Michel Fourniret porte un nouveau coup à tout espoir d'un jour retrouver la fillette.

Des confessions intrigantes au sujet de Lydie Logé

Michel Fourniret était également impliqué dans d'autres disparitions. Le Point souligne qu'il était mis en examen pour enlèvement suivi de mort dans l'affaire Lydie Logé. Le 18 décembre 1993, cette mère de famille avait disparu et son corps n'a jamais été retrouvé. Interrogé à ce sujet, Michel Fourniret avait laissé entendre qu'il était impliqué dans la disparition de la jeune femme. Il avait ainsi répondu sans détour aux enquêteurs : "Je ne crois pas que cela puisse être quelqu'un d'autre que moi qui aie mis fin à son parcours de vie".

L'Ogre des Ardennes avait concédé des aveux partiels dans d'autres affaires, notamment au sujet de Joanna Parrish. Assistante d'anglais à Auxerre au lycée Jacques-Aymot, elle avait été retrouvée morte et dénudée le 17 mai 1990. Le tueur en série aurait confié l'avoir abordée en lui assurant vouloir faire apprendre l'anglais à son fils, rappelle Le Parisien.

En revanche, Michel Fourniret a été moins coopératif au sujet de la disparition de Marie-Angèle Domèce. Handicapée mentale, elle a disparu le 8 juillet 1988 alors qu'elle était âgée de 19 ans. Son corps n'a jamais été retrouvé. Que cela soit le suspect ou sa femme Monique Olivier, aucun n'a donné d'indice sûr concernant l'endroit où pourrait se trouver la dépouille. Autant d'affaires pour lesquelles l'Ogre des Ardennes restait la seule personne à pouvoir aiguiller les enquêteurs sur la vérité. Avec la mort de Michel Fourniret, les chances des familles de savoir ce qui est arrivé à leur proche sont désormais presque nulles.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.