Moselle : une dizaine de tombes dégradées dans un cimetière de Yutz

Moselle : une dizaine de tombes dégradées dans un cimetière de Yutz
Le cimetière de Passy à Paris, le 31 octobre 2018.

, publié le dimanche 09 février 2020 à 10h25

D'après les premières constatations, la dégradation d'une dizaine de tombes dans un cimetière de Yutz ne relève pas d'actes racistes ou antisémites. 

"Tout le monde est choqué", assure le maire de Yutz Bruno Sapin auprès de France Bleu. Une dizaine de tombes d'un cimetière de cette commune de Moselle ont été dégradées, a indiqué le parquet de Thonville samedi 8 février.

L'une des tombes a même été complètement ouverte et le cercueil aussi. Selon les médias, c'est un riverain qui a donné l'alerte. 




"C'est quelque chose que l'on ne peut même pas se représenter. Cela n'était jamais arrivé à Yutz !", assure M. Sapin. "Tout le monde est choqué. Là, cela va vraiment loin parce que le cercueil ouvert, c'est quand même quelque chose qui va assez loin", poursuit l'élu de cette commune de 16.000 habitants.  "La plupart des tombes ont été seulement ouvertes, les panneaux des caveaux ont été déplacés, en revanche, il y en a une autre qui a été complètement ouverte, et à l'intérieur de la tombe, ils ont démonté la partie en marbre qui protège le cercueil et on a constaté que le premier cercueil sur le dessus a lui aussi été ouvert", précise-t-il.

D'après les premières constatations, "il n'y a pas d'élément nous permettant de penser qu'il y a du racisme ou de l'antisémitisme derrière" ces actes, a relevé le parquet de Thionville, précisant qu'"un carré musulman (n'avait) pas été touché".

Une enquête pour "dégradations volontaires" a été ouverte par le parquet de Thionville et les investigations ont été confiées à la police. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.