Moselle : un jeune homme de 17 ans mis en examen pour apologie du terrorisme

Moselle : un jeune homme de 17 ans mis en examen pour apologie du terrorisme
La sœur et le beau-frère du jeune homme, âgés de 25 et 30 ans, ont également été mis en examen pour recel d'apologie de terrorisme. (Illustration)

leparisien.fr, publié le samedi 23 juin 2018 à 16h53

L'adolescent, domicilié près de Metz, est soupçonné d'avoir partagé des vidéos de décapitations.

Un jeune homme de 17 ans a été mis en examen vendredi à Metz pour apologie du terrorisme. Selon France Bleu, le jeune habitant de Moselle est soupçonné d'avoir partagé avec son téléphone portable des vidéos de propagande islamiste.

Le site de la radio publique rapporte également que sa sœur et son beau-frère, qui sont âgés de 25 et 30 ans, ont également été mis en examen mais pour les chefs de recel d'apologie de terrorisme. Sa sœur a été mise en examen pour recel d'apologie de terrorisme parce que le téléphone est à son nom, notamment.

Images de décapitations

Tous sont libres mais placés sous contrôle judiciaire. Ils habitent dans l'agglomération de Metz.

À l'automne dernier, l'adolescent aurait partagé des vidéos faisant l'apologie du djihad, certaines montrant des personnes en train d'être décapitées.

«Mon frère n'est pas radicalisé, il est jeune, il a téléchargé des conneries», a estimé l'un de ses grands frères sur France Bleu, niant toute radicalisation. Le jeune mis en cause a été placé dans un foyer.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU