Mort de Magali Blandin : le rôle des beaux-parents se précise

Mort de Magali Blandin : le rôle des beaux-parents se précise©Panoramic

, publié le jeudi 01 avril 2021 à 18h56

Alors que les beaux-parents de Magali Blandin pourraient être impliqués dans le meurtre de cette mère de famille disparue le 12 février et tuée par son mari, Jérôme Gaillard, France Bleu apporte, ce jeudi 1er avril, de nouvelles précisions dans cette affaire peu commune.  

Voilà de nouvelles précisions qui tendent à éclaircir un peu plus le mystère autour du meurtre de Magali Blandin. Alors que les beaux-parents de la victime ont été mis en examen pour complicité et tentative de meurtre et complicité de meurtre par conjoint puis incarcérés, France Bleu révèle ce 1er avril que Monique Gaillard, la mère de Jérôme, a comparu ce jeudi devant la chambre d'instruction de la cour d'appel de Rennes dans le cadre de sa demande de remise en liberté.  

De nouvelles informations auraient été révélées à cette occasion. France Bleu relate ainsi que les deux parents de Jérôme Gaillard auraient eu connaissance des envies de meurtre de leur fils aux alentours de Noël 2020. Le mari ne supportait pas la demande de divorce de son épouse, notamment pour des raisons financières. Monique Gaillard ayant préféré garder le silence, face à la famille de Magali Blandin présente dans la salle, son avocate, Gwendoline Tenier, a reconnu que sa cliente "a pu mentir" dans cette affaire. "Elle a expliqué avoir modifié la chronologie de certains faits car son fils lui a demandé de le faire. Elle craignait sa réaction", a détaillé Me Tenier, dans des propos rapportés par France Bleu.  



Un alibi fourni par les beaux-parents  

Au cours de cette audience, la justice a aussi pu apprendre que Monique et Jean Gaillard ont versé 50 000 euros à leur fils, Jérôme, quelques semaines avant les faits. Ce dernier leur aurait demandé cet argent afin de pouvoir financer les frais de son divorce, mais aussi pour subvenir à ses besoins, précise France Bleu. L'avocate de Monique Gaillard insiste sur le fait que sa cliente ne savait pas que cette somme pouvait servir à financer le meurtre de Magali Blandin, son mari ayant initialement fait appel à des Géorgiens afin de parvenir à ses fins.   

Mais ce n'est pas tout. Jérôme Gaillard aurait également demandé à ses parents de lui fournir un alibi. Il aurait ainsi demandé à son père, Jean, de passer des coups de téléphone et d'utiliser son ordinateur depuis son domicile afin de simuler sa présence chez lui, alors qu'il était en fait en train de s'occuper du meurtre de sa femme. Ticket de caisse à l'appui, Monique Gaillard faisait alors ses courses au moment du drame. Pour rappel, le mari de Magali Blandin a avoué le meurtre de sa femme le 20 mars dernier. La mère de famille âgée de 42 ans avait disparu le 12 février dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.