Mort d'Antoine Alléno : le gros coup de gueule du restaurateur Stéphane Manigold


Mort d'Antoine Alléno : le gros coup de gueule du restaurateur Stéphane Manigold
©Panoramic (Photo d'illustration)

publié le samedi 14 mai 2022 à 11h02

Sur le plateau de CNews, le restaurateur Stéphane Manigold a appelé la justice à faire payer "le barbare" responsable de l'accident qui a tué Antoine Alléno.

L’émotion. C’est ce qui a envahi Stéphane Manigold, restaurateur et président de l’UMIH Paris, au moment d’évoquer la mort d'Antoine Alléno, sur le plateau de CNews, vendredi 13 mai en soirée. "Les circonstances dans lesquelles cette ordure a enlevé la vie d’Antoine.

L’indécence qu’il a eu en exigeant des contre-autopsies alors qu’Antoine était mort sur le coup, lors de cet accident, dans les bras de son père. Ce type-là, il doit payer", a-t-il déclaré, très affecté. "Quand on voit que cette ordure, ce barbare, risque maximum cinq ans de prison, ce n’est pas normal. Alors je m’adresse à tous les élus de la République en capacité de changer la loi, au nom de Yannick et de Thomas, son frère. Combien de temps, encore, ces délinquants, qui devraient être en prison, resteront dans la rue à enlever la vie de nos mômes qui travaillent, font tout pour aimer la France ?", a ainsi martelé Stéphane Manigold.



Le monde de la gastronomie salue Antoine Alléno

Vendredi 13 mai, plusieurs grands chefs se sont réunis à Poissy, dans les Yvelines, pour rendre un ultime hommage à Antoine Alléno, tué à 24 ans dans un accident de la route, survenu la nuit du 8 au 9 mai. Marc Veyrat, Alain Ducasse, Christophe Michalak ou encore Jean-François Piège étaient présents aux côtés de leur confrère Yannick Alléno, père de la victime. La première dame Brigitte Macron et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, ont également tenu à assister aux obsèques. Une cérémonie marquée par le discours déchirant d’un père : "Si un jour j’avais pensé au pire des cauchemars, ça n’aurait pas été celui-ci (…) Espérons que cela ne soit pas arrivé pour rien."

Quant à Francky D., soupçonné d’être l’auteur de l’accident qui a coûté la vie à Antoine Alléno, il a été placé en détention provisoire après avoir été mis en examen pour homicide, blessures involontaires, dégradations, violences volontaires, vol et délit de fuite. Tandis qu’il tentait de fuir à pied, l’homme âgé de 24 ans, recherché pour des peines de prison non effectuées, avait été intercepté et arrêté par un commissaire de police hors-service. Placé en garde à vue dans un premier temps, il avait déclaré que son fort taux d’alcoolémie ne lui permettait pas de se souvenir des circonstances exactes des événements.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.