Morbihan : un car scolaire évite un TER au passage à niveau, enquête ouverte

Morbihan : un car scolaire évite un TER au passage à niveau, enquête ouverte

leparisien.fr, publié le samedi 27 janvier 2018 à 20h43

La collision n'a pas eu lieu vendredi à Elven. Mais il s'en était fallu de quelques secondes.

Trente-deux collégiens morbihannais en ont été quittes pour une grosse frayeur. On a véritablement frôlé le drame à Elven ce vendredi matin, peu avant 8 heures, quelques semaines après la catastrophe de Millas, dans les Pyrénées-Orientales, qui a fait 6 morts et dix-huit blessés. Une enquête de gendarmerie a d'ailleurs été ouverte.Ce matin-là, un car scolaire de la compagnie morbihannaise CTM qui transportait les trente-deux collégiens, s'engage sur un passage à niveau « dont la configuration en dos d'âne empêche tout franchissement rapide », précise la CTM dans un communiqué envoyé à Ouest-France.Au moment de s'engager sur le passage le conducteur aperçoit le…

Lire la suite sur Leparisien.fr

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Morbihan : un car scolaire évite un TER au passage à niveau, enquête ouverte
  • "Au moment de s’engager sur le passage le conducteur aperçoit le clignotement du feu, stoppe et fait marche arrière. Une vingtaine de secondes plus tard le TER arrive."

    20 secondes entre le feu clignotant et l'arrivée du train ! .. Alors s'il y avait eu collision : barrières baissées ou levées ?

  • Une chose est sûre, j'ai constaté à plusieurs reprises que ce délai de 20 secondes, purement théorique, est surfait car la barrière n'est pas encore baissée complètement que le train passe, ce qui ne laisse aucune chance à un poids lourd, bus au autre engin de grande longueur de pouvoir passer en sécurité. Dans le temps, il y avait des gardes barrières et en cette période de chômage, ça permettrait de réduire ce pourcentage qu'on nous rabâche à longueur d'année. D'autres dispositifs existent dans certains pays de l'est, relèvement de la chaussée à l'approche d'un convoi, mais là encore ça demande des investissements et surtout, de l'entretien.

    avatar
    Orphee  (privé) -

    IL y a très peu de temps que les gens ne respectent plus les passages à niveau il suffit de voir depuis un moment le nombre de voitures accidentées sur les voies, toutes les semaines il y en a une alors il ne faut pas tout mettre non plus sur le dos de la SNCF.

  • Messieurs les politiques pourquoi ne pas appliquer le code la route américain?
    Les conducteurs d'autocars doivent obligatoirement marquer le stop aux passages à niveau et même ouvrir la porte avant du véhicule

  • Il y a plus de 20 ans de cela, nous étions stationnés à côté d'un passage à niveau et nous nous étions amusés à chronométrer le temps entre la fermeture des barrières et le passage du train eh bien : 20 secondes.
    C'est ahurissant !! cela laisse peu de chance pour se dégager si un problème se produit.

    avatar
    Orphee  (privé) -

    vous oubliez de dire le nombre de passagers qui passent en catastrophe juste à la fermeture de la barrière

  • à quand une réglementation intelligente plus que le 80km/h sur les routes. Nous éviterions des morts, surtout des enfants.
    Appliquons le code de la route américain. Obligation aux conducteurs d'autocars de marquer le stop aux passages à niveau et d'ouvrir la porte avant du véhicule.
    Messieurs les politiques nous attendons vos décisions!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]