Meurtre d'Angélique : «Rien ne peut justifier son acte», estime l'épouse de David Ramault

Meurtre d'Angélique : «Rien ne peut justifier son acte», estime l'épouse de David Ramault
David Ramault est poursuivi pour le meurtre de la petite Angélique, à Wambréchies.

leparisien.fr, publié le samedi 02 juin 2018 à 21h26

Laetitia Ramault considère, par l'intermédiaire de son avocat, que ce qu'a fait son mari est impardonnable.

C'est la réponse d'une femme meurtrie. Et une mise au point sans la moindre concession. Laetitia Ramault, épouse du violeur et meurtrier de la petite Angélique, a été choquée par la lettre dans laquelle son mari tente d'expliquer ce qui s'est passé avec la jeune fille de 13 ans le 25 avril à Wambrechies (Nord). Dans ce courrier adressé depuis sa cellule à son avocat, et révélé par le JDD dimanche dernier, David Ramault revient longuement sur les faits et ses efforts vains pour faire disparaître le corps.

« Son courrier ne fait que nous faire davantage de mal. Comment peut-il encore raconter autant d'horreur alors que l'acte en lui-même est déjà monstrueux », réplique Laetitia Ramault, 36 ans, par la voix de son avocat, Me Hervé Corbanési. Le pénaliste lillois ajoute que sa cliente estime que David Ramault doit arrêter de s'appesantir sur son sort et qu'il doit penser davantage à la détresse de la famille d'Angélique et de la sienne notamment. L'épouse du suspect considère encore que ce qu'il a fait est « juste impardonnable ».

«Un acte prémédité»

Laetitia Ramault, mère de deux fils, réagit également à un passage de la lettre de son mari où il évoque leur absence de rapports sexuels et le fait qu'il ait - avant le matin des faits - acheté des pilules contre les troubles de l'érection. Selon Me Corbanési, sa cliente s'inscrit en faux. Elle estime que leurs relations sexuelles étaient « tout à fait normales » pour un couple ayant dix-huit années de vie commune.

Selon sa cliente, rien ne justifiait l'achat de ces pilules, alors qu'elle était absente et loin du Nord ce jour-là. L'infirmière va même plus loin en soutenant que « le fait de les prendre avant (son) retour » constitue à ses yeux « un acte prémédité ».

Au final, Laetitia Ramault condamne sans appel les faits reconnus par son mari. « Rien ne peut justifier ou expliquer son acte. Il n'a aucune excuse, nous avions une vie parfaitement normale et étions heureux », dit-elle par l'intermédiaire de son avocat.

«Ses enfants aussi sont victimes»

De son côté, Me Hervé Corbanési attend toujours la réponse de la juge d'instruction auprès de laquelle il s'est constitué partie civile au nom de Laetitia et de ses deux enfants. « Eux aussi sont victimes des actes de M. Ramault, résume l'avocat. Je suis serein quant au bien-fondé de cette constitution. »

Obligée de quitter le Nord avec ses fils, Laetitia Ramault va par ailleurs engager une procédure de divorce. Cette femme meurtrie et courageuse peut compter sur des soutiens, y compris d'anonymes. Son avocat a reçu récemment une carte postale et un chèque de quelques dizaines d'euros envoyés par une dame touchée par ce que vit Laetitia Ramault. Une femme digne qui, dès le début, a fait part de sa plus grande compassion avec les parents d'Angélique.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.