Mendicité : Besançon interdit de s'asseoir ou de s'allonger dans la rue

Mendicité : Besançon interdit de s'asseoir ou de s'allonger dans la rue
Un mendiant à Lyon, le 29 décembre 2014. (photo d'illustration)

Orange avec AFP, publié le vendredi 17 août 2018 à 09h18

Le maire de Besançon dénonce la recrudescence de la mendicité agressive dans les rues de la ville.

La ville de Besançon (Doubs) a pris un arrêté municipal interdisant la "mendicité accompagnée ou non d'animaux", rapporte L'Est Républicain, jeudi 16 août. Pour appuyer cette mesure, la mairie a interdit "la consommation d'alcool, les regroupements ainsi que la station assise ou allongée lorsqu'elle constitue une entrave à la circulation publique."



"Nous avons pris cet arrêté à la suite de nos propres observations, (face) à la recrudescence dans certaines rues, places et lieux publics de personnes se livrant à la mendicité souvent de manière agressive", a indiqué le maire de la ville, Jean-Louis Fousseret, ex-PS désormais dans les rangs de La République en Marche.

L'arrêté est entré en vigueur le 9 juillet dernier et reste valable jusqu'au 30 septembre, du lundi au samedi, de 10 h à 20 h. Il le sera de nouveau du 23 novembre au 31 décembre. L'enfreindre est passible d'une amende de 38 euros.

Des associations d'accueil et de réinsertion ont saisi la justice administrative pour obtenir l'annulation de l'arrêté. "Nous sommes fiers de la tradition sociale de Besançon, mais nous ne laisserons pas faire n'importe quoi", s'est défendu le maire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.