Menaces islamistes à l'encontre d'un gendarme : un suspect arrêté

Menaces islamistes à l'encontre d'un gendarme : un suspect arrêté
(Photo d'illustration) Seul un des trois suspects a été arrêté par les polociers du commissariat des Mureaux ce lundi.

, publié le lundi 12 décembre 2016 à 11h27

Ce lundi matin 12 décembre, une opération de police à Ecquevilly dans les Yvelines, a permis d'arrêter l'un des trois suspects de menaces islamistes à l'encontre d'un gendarme, survenues lors de la fermeture d'une mosquée de la ville début novembre.

Les policiers des Mureaux recherchent depuis le 2 novembre, date de la fermeture de la salle de prière de l'imam Youssef Bounouader, trois individus de 22 à 35 ans, soupçonnés d'avoir proféré des menaces islamistes à l'encontre d'un gendarme des renseignements territoriaux.

Les faits se sont déroulés le 2 novembre dernier quand la mosquée d"Ecquevilly a été fermée par arrêté préfectoral "jusqu'à la fin de l'état d'urgence". Cette dernière était taxée d'être un "lieu de référence influent de la mouvance salafiste, prônant un islam rigoriste, appelant à la discrimination et à la haine, voire à la violence, à l'encontre des femmes, des juifs et des chrétiens". Particulièrement dans le viseur des autorités, l'imam de la mosquée, Youssef Bounouader aurait entre autres "légitimé dans un prêche les attentats kamikazes survenus en France".

Sur les trois suspects, seul l'un d'entre eux a donc été arrêté ce lundi. Ils sont tous connus des services de police. Une perquisition au domicile du suspect appréhendé a permis de retrouver des vêtements correspondant à ceux décrits par la victime.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.