Faits divers

Mayenne : en colère après la mort de son épouse, il traîne des médecins en justice

Un homme, qui a eu la douleur de perdre son épouse le 2 janvier dernier, avait multiplié pendant plusieurs jours les appels au secours, sans résultat. Il a porté plainte contre le Samu et la maison de santé de Louverné, rapporte Ouest-France, vendredi 24 février.

Le 2 janvier dernier, Alice Goulay, 80 ans, est décédée des suites d'une infection à l'hôpital de Laval (Mayenne). En colère, Raymond, son mari, a décidé de porter plainte pour non-assistance à personne en danger contre le Samu de la Mayenne et la maison de santé de Louverné. "J’avais appelé plusieurs fois notre maison de santé de Louverné, où travaille notre médecin qui nous suit. J’avais insisté. J’ai bien dit que c’était grave. Ma femme est morte. J’ai beaucoup de peine et énormément de colère", confie le veuf de 77 ans auprès de Ouest-France, jeudi 23 février.

Depuis juillet 2022, Alice Goulay portait un pacemaker en raison de problèmes cardiaques. "Le 14 décembre, mon épouse ne se sent pas bien du tout. Elle vomit énormément. J’appelle la maison de santé pour prévenir notre médecin et pour que quelqu’un vienne chez nous. J’attends. Personne ne se déplace", déplore au quotidien régional le septuagénaire. L'état de santé de son épouse empirait. "Ma femme ne tenait plus du tout sur ses jambes", se souvient Raymond, qui a appelé à plusieurs reprises le Samu, sans avoir de réponse.

Les bandes téléphoniques du Samu réquisitionnées

Le 19 décembre, l'homme est enfin parvenu à joindre un médecin. "Il me dit qu'il n'a pas le temps de venir car il a trop de travail. Il me dit d'attendre 20h pour appeler le 116-117. Je n'y avais absolument pas pensé auparavant", raconte-t-il. Alice Goulay a été transférée à l'hôpital de Mayenne, le soir même, puis à Laval, deux jours plus tard, où elle a pu voir le cardiologue qui lui avait posé son pacemaker. "À l’hôpital de Laval, ils ont fait ce qu’ils ont pu mais c’était trop tard", précise à Ouest-France Raymond. Son épouse est décédée treize jours après son hospitalisation. Les bandes téléphoniques du Samu ont été réquisitionnées par les enquêteurs afin de déterminer les circonstances exactes avant le drame, indique à nos confrères le directeur de l'hôpital de Laval.

publié le 24 février à 20h40, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux