Massif des Écrins : deux militaires hors service se tuent lors d'une randonnée

Massif des Écrins : deux militaires hors service se tuent lors d'une randonnée
Le Dôme des Écrins, le 5 juillet 2003.
A lire aussi

, publié le dimanche 30 septembre 2018 à 12h52

Leurs corps ont été repérés grâce à leur lampe immobile dans la nuit.

Deux militaires du 4e régiment de chasseurs de Gap ont trouvé la mort samedi lors d'une randonnée d'alpinisme privée dans le massif des Écrins dans les Hautes-Alpes, a-t-on appris dimanche 30 septembre auprès du parquet de Gap.

Les corps des deux victimes âgées de 24 et 34 ans, ont été retrouvés par les secours vers 4H00 du matin, au pied de la face nord du Dôme des Écrins, a précisé à l'AFP le procureur de la République, Raphaël Balland. "Ils ont été retrouvés dans un endroit de falaises, mais on ignore encore pour l'instant les circonstances de leur chute", a ajouté le magistrat.

Les deux militaires, "équipés de crampons et de matériel d'escalade", étaient partis vendredi soir "en permission", avec "l'objectif de gravir le Dôme des Écrins", a-t-il dit. 

UNE AMIE DONNE L'ALERTE

Après avoir "stationné leur voiture au Pré de Mme Carle sur la commune de Pelvoux, ils ont passé la nuit de vendredi à samedi au refuge des Écrins et ont commencé leur course samedi matin".

C'est l'amie de l'un d'entre eux, inquiète de ne pas les voir revenir dans la soirée, qui a alerté la CRS des Alpes à Briançon peu après 21H00. Les recherches, avec l'aide d'un hélicoptère de la gendarmerie, ont permis de repérer les victimes encordées, grâce à leur lampe immobile dans la nuit. L'hélicoptère ne pouvant se poser en raison de la météo, il a fallu faire appel à une patrouille pédestre, a précisé M. Balland.

Une enquête a été ouverte, confiée à la CRS des Alpes, pour "essayer de comprendre ce qu'il s'est passé". "On vérifiera l'état du matériel retrouvé, ce qui est systématique dans les accidents de montagne", a encore dit le procureur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.