Marseille : des tirs de kalachnikov en pleine journée

Marseille : des tirs de kalachnikov en pleine journée
Un agent de police équipé d'un LBD dans une cité de Marseille, le 5 juillet 2018

Orange avec AFP-Services, publié le dimanche 24 mars 2019 à 18h29

Des "tirs d'intimidation" à la kalachnikov, selon les premiers éléments de l'enquête, ont eu lieu dans un quartier populaire de Marseille, dimanche 24 mars.

Il était 13h30 environ, dimanche 24 mars, lorsque des tirs de fusil d'assaut ont été entendus dans le quartier populaire de la Bricade à Marseille (15e arrondissement). Deux hommes ont surgi dans deux voitures et ont fait feu.

Selon une source policière contactée par l'AFP, et confirmant une information de La Provence, il s'agirait de "tirs d'intimidation". Aucun blessé n'est à déplorer.

"Il n'y a eu ni blessé ni impact, mais on a retrouvé des douilles de kalachnikov", a ajouté cette source. "Ça a été très rapide, les auteurs ont pris la fuite et dans le quartier plus personne ne parle", a-t-elle précisé. La police judiciaire a été saisie de l'enquête.


Si l'enquête confirme l'hypothèse avancée, ce ne serait pas la première fois qu'un acte d'intimidation de ce type se produit à Marseille. Le lundi de l'Ascension, en mai 2018, un commando armé d'une dizaine d'hommes avait fait irruption dans une autre cité du même arrondissement, la Busserine, en fin d'après-midi alors que des enfants jouaient dehors.

La scène, très violente, avait été filmée par des témoins et diffusée sur les réseaux sociaux. La vidéo montrait des assaillants encagoulés et habillés de noir, équipés d'armes de poing et de type kalachnikov, tirer en l'air puis frapper un témoin à coup de crosse et mettre en joue les forces de l'ordre pendant leur fuite. La piste d'un acte d'intimidation entre deux réseaux avait été privilégiée par les enquêteurs.

À Marseille, trois hommes sont morts depuis le début de l'année dans des règlements de compte liés aux stupéfiants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.