"Marie Bonheur", l'amnésique de Perpignan, identifiée grâce à l'appel à témoins

"Marie Bonheur", l'amnésique de Perpignan, identifiée grâce à l'appel à témoins
La gare de Perpignan, à proximité de laquelle a été retrouvée "Marie Bonheur". (Ici, le 14 novembre 2007)

, publié le lundi 17 septembre 2018 à 11h18

D'anciens voisins se sont manifestés, permettant de retrouver l'appartement de la septuagénaire amnésique.

Elle avait été retrouvée dans le quartier de la gare à Perpignan, inconsciente et couverte d'ecchymoses. Totalement amnésique à son réveil, celle qui avait choisi de s'appeler "Marie Bonheur" a été identifiée après le lancement d'un appel à témoin, rapporte France Bleu dimanche 16 septembre.


C'est en février que la septuagénaire avait été retrouvée inconsciente près de la gare de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales.

Pendant sept mois, la police a été incapable d'identifier "Marie Bonheur", dont le signalement ne correspondait à aucune personne portée disparue. "Je suis comme un chien sans collier. Il y a forcément des gens qui me connaissent", disait-elle sur France Bleu, le 9 septembre dernier, en lançant un appel à témoins pour pouvoir retrouver son identité. "J'ai vécu quelque chose de traumatisant et j'ai dû mettre des barrières. J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi. Je me demande s'il est possible de reprendre ma vie... Est-ce que je vais y arriver ?"


Et grâce à cette initiative, le brouillard commence à se dissiper. Plusieurs personnes se sont manifestées, dont des habitants de ce même quartier de la gare. Selon les témoignages de ces anciens voisins, elle habitait seule dans un appartement situé au deuxième étage d'une petite résidence. Les clefs retrouvées sur Marie ont d'ailleurs permis d'ouvrir un appartement, rapporte France Bleu.

Son identité n'a pas été révélée, les personnes l'entourant souhaitant prendre le temps nécessaire pour lui révéler son passé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.