Manche : décès d'un détenu à la maison d'arrêt de Cherbourg, enquête en cours

Manche : décès d'un détenu à la maison d'arrêt de Cherbourg, enquête en cours

Un détenu est décédé à la maison d'arrêt de Cherbourg (Manche).

leparisien.fr, publié le samedi 24 mars 2018 à 18h25

Le jeune homme, âgé de 24 ans, était détenu pour des faits de violences.

Un détenu de 24 ans est décédé à la maison d'arrêt de Cherbourg (Manche), a-t-on appris samedi auprès de la procureure de la République de la ville.

Le détenu, incarcéré pour des faits de violences, est décédé le 27 février selon la procureure Emmanuelle Bochenek-Puren. L'enquête est toujours en cours.

«La thèse d'une surdose médicamenteuse est la plus plausible mais toutes les conclusions des analyses toxicologiques n'ont pas encore été rendues», a-t-elle ajouté.

Un drame qui ne s'était pas produit depuis 20 ansSelon un syndicaliste, qui connaissait bien le détenu, «il ne s'agit pas d'un suicide». «On ne sait pas s'il est mort à cause de médicaments ou d'autres substances qu'il avait dans sa cellule», a-t-il déclaré.

«Ce détenu ne posait aucun problème. Il était correct avec le personnel. La mort d'un détenu, cela fait 20 ans que cela n'était pas arrivé à Cherbourg», a-t-il souligné, précisant que la prison compte une soixantaine de détenus pour une quarantaine de places.

Une marche blanche organisée par les proches du détenu s'est tenue dans l'après-midi de samedi au départ de la maison d'arrêt.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Manche : décès d'un détenu à la maison d'arrêt de Cherbourg, enquête en cours
  • non mais je rêve? une marche blanche pour une overdose? à quand une marche blanche pour le tueur de l aude

  • rien à glander
    quand à la marche blanche pareil
    faut pas rêver

  • Ça fait une place de libre, no problemo.

  • avatar
    jimmy973  (privé) -

    Début de l'article :" Le jeune homme, âgé de 24 ans, était détenu pour des faits de violences."
    Fin de l'article : "Une marche blanche organisée par les proches du détenu s'est tenue dans l'après-midi de samedi au départ de la maison d'arrêt".

    Je crois rêver !.......

    tout à fait d'accord avec vous !

  • Cela semble soulever moins d'émotion. Une vie ne vaudrait-elle pas une autre vie ?

    avatar
    jimmy973  (privé) -

    La vie d'un taulard emprisonné pour violences, ça ne m'émeut pas.
    Moi, je pense à ceux qui ont été victimes des violences de ce mec. Car, pour aller en taule, il faut quand même frapper fort !!!!

    Une vie vaut toujours une autre vie.
    Mais l'émotion ne saura jamais être la même pour les deux.
    Tout dépend des circonstances de la mort...

    Quand on est en prison pour violence, il est certain, que l'émotion c'st pour les victimes de ce voyou....