Maëlys : le suspect impliqué dans deux autres disparitions ?

Maëlys : le suspect impliqué dans deux autres disparitions ?©Panoramic

6Medias, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 14h22

L'enquête centrée sur le principal suspect mis en examen dans la disparition de la petite Maëlys n'en finit pas de faire ouvrir des tiroirs. De récentes recherches ont provoqué la réouverture de deux enquêtes concernant la disparition de deux hommes, en 2011 et 2012, a annoncé France 2 de source proche du dossier.

C'est la première fois que les deux affaires sont ainsi rapprochées.



Jean-Christophe Morin, disparu en 2011, et Ahmed Hamadou perdu de vue en 2012, ont tous les deux été vus pour la dernière fois à la sortie du même festival de musique électronique Elements, au fort de Tamié, près d'Albertville (Savoie). Et ce à un an d'écart.
Ce qui intéresse les enquêteurs, ce sont les circonstances de ses disparitions. Tous les deux avaient fait du stop avant d'être perdus de vue. Des circonstances qui rappellent le cas d'Arthur Noyer, militaire de 23 ans, pour lequel Nordahl Lelandais était mercredi toujours en garde à vue. Les gendarmes ont aussi décidé d'éplucher d'autres affaires de la région. Une éventuelle participation de l'ancien militaire dans la tuerie de Chevaline serait également en cours de vérification par les enquêteurs, selon France 2.
Le 5 septembre 2012, quelques jours avant la disparition d'Ahmed Hamadou, la famille britanique Al-Hilli, est en vacances sur les bords du lac d'Annecy. Trois membres de la famille sont tués par balles, ainsi qu'un cycliste français. Après cinq ans d'enquête, le meurtrier n'a toujours pas été identifié. La piste d'un ancien militaire avait été évoquée par les gendarmes à l'époque car l'arme du crime, un Luger P06 de calibre 7,65, est un pistolet qui a équipé l'armée suisse. Nordahl Lelandais, ancien militaire, pourrait correspondre à un suspect potentiel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.