Londres: trois personnes tuées par un train, peut-être des graffeurs

Chargement en cours
Un corps évacué à la gare de Brixton, dans le sud de Londres, où trois personnes ont été tuées par un train, le 18 juin 2018
Un corps évacué à la gare de Brixton, dans le sud de Londres, où trois personnes ont été tuées par un train, le 18 juin 2018
1/2
© AFP, Niklas HALLE'N

AFP, publié le lundi 18 juin 2018 à 15h01

Trois personnes ont été tuées par un train près de la gare de Brixton, dans le sud de Londres, dans la nuit de dimanche à lundi, a annoncé la police des transports (BTP), les médias évoquant l'hypothèse de jeunes graffeurs.

Selon l'agence de presse britannique PA, des bombes de peinture aérosol ont été découvertes près des victimes. Le drame s'est produit sur une portion de voie, sur un viaduc à quelques centaines de mètres de la station de Brixton, très populaire auprès des graffeurs.

D'après le quotidien londonien Evening Standard, les victimes seraient trois jeunes gens âgés d'une vingtaine d'années. " Nous n'arrêtons pas de pourchasser les gamins qui font des graffitis le long de la voie. J'espère que ce n'est pas ça, ce serait trop horrible", a déclaré au journal Jason, 44 ans, un garde de sécurité d'un immeuble voisin.

Les corps des victimes, découverts au petit matin, sont en cours d'identification, a ajouté la BTP, soulignant que la cause de l'accident était pour l'instant "inexpliquée".

"Mon équipe travaille dur pour comprendre ce qui a pu se passer et comment ces trois personnes ont pu perdre la vie", a déclaré le détective en chef Gary Richardson, qui a appelé les témoins éventuels à se manifester.

L'accident a pu se produire durant la nuit, à l'heure où seuls les trains de fret circulent. Aucun incident impliquant un train de passagers n'a été signalé.

Il a eu lieu au carrefour ferroviaire de Loughborough Junction, situé sur la ligne entre Herne Hill et Elephant and Castle, dans le sud de la capitale britannique. La station restait ouverte à la circulation des trains lundi, avec une circulation au ralenti.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU