Loiret : dix adolescents de 14 à 19 ans soupçonnés de viol sur une mineure de 12 ans

Loiret : dix adolescents de 14 à 19 ans soupçonnés de viol sur une mineure de 12 ans
Une voiture de police (illustration).

Orange avec AFP, publié le jeudi 05 janvier 2017 à 11h05

Mercredi 4 janvier, dix jeunes hommes ont été arrêtés et placés en garde à vue à Artenay (Loiret). Ils sont soupçonnés de viol sur une mineure de 12 ans, selon BFMTV.

Âgés de 14 à 19 ans, ils auraient imposé une vingtaine de fellations à la jeune adolescente, entre l'été 2016 et novembre 2016. Les viols se seraient déroulés au domicile du père de la jeune fille alors qu'il était absent, rapporte la chaîne.



Le principal du collège où la victime est scolarisée, avait d'abord rencontré sa mère alors que des photos dénudées de l'adolescente circulaient dans l'établissement. C'est en interrogeant sa fille à ce sujet, que son père a pris connaissance du drame. Il a déposé plainte pour viol sur mineur. Six des adolescents interpellés, dont neuf sont encore mineurs, sont connus des services de police pour des faits de dégradations, de violences, de menaces, d'outrages et de rébellion, précise BFMTV.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
40 commentaires - Loiret : dix adolescents de 14 à 19 ans soupçonnés de viol sur une mineure de 12 ans
  • pas de justice , pas assez de sévérité
    voyez ou cela nous entrainne

  • elle est belle notre jeunesse, notre avenir, celle qui doit assurer notre futur, vivement que l'on refasse des maisons de redressement.

  • encore a coup sur des braves CPF qui s'amusent et qui ont deja un beau pédigrée

  • je reviens , en espérant pouvoir m'exprimer; il est écrit, """les viols se seraient déroulés au domicile du père de la jeune fille, alors qu'il était absent"", je n'invente rien, c'est dans l'article, alors oui ces garçons méritent pour le moins l'enfermement, mais cette gamine ouvre donc la porte à tout un chacun, ou est l'éducation, pour eux et pour elle

    bravo la réaction, une jeune fille doit donc rester cloitrée chez elle pour ne pas se faire agresser, la suite c'est quoi, un sac sur la tête pour éviter d'attirer les regards, pourquoi pas la burka, on ne fait pas d'une victime une coupable, sinon c'est accepter le crime.

  • Centres de redressement à ré-ouvrir de toute urgence ... avec du personnel à poigne , sans portable ni jeux vidéo !
    Pour les majeurs, passage au tribunal normal ( assises)