Les principaux infanticides multiples de nourrissons en France

Les principaux infanticides multiples de nourrissons en France

Cariatides de l'un des frontons de la Cour d'Assises de Paris.

A lire aussi

AFP, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 18h10

Plusieurs infanticides multiples de nourrissons français ont été commis ces dernières années, dont celui de cinq bébés pour lesquels une mère de famille a été inculpée jeudi à Mulhouse. 

Agée de 53 ans elle a été confondue par des analyses ADN après quatorze ans d'enquête, après la découverte fortuite en octobre 2003 dans une forêt de Galfingue (Haut-Rhin) de cadavres de nouveau-nés dans des sacs-poubelle.  

- L'affaire Courjault, la plus connue - 

Le 23 juillet 2006, Jean-Louis Courjault, ingénieur expatrié en Corée du Sud, découvre les corps de deux nouveau-nés dans le congélateur familial. Sa femme Véronique avoue les avoir tués à la naissance en 2002 et 2003. Elle avoue aussi le meurtre d'un troisième nourrisson, en 1999 en France. 

Condamnée en juin 2009 à Tours à huit ans d'emprisonnement, elle est libérée en mai 2010, retrouvant son mari et deux fils adolescents.

"On est incontestablement dans un domaine de mal-être avec la maternité, et on le traite comme un assassinat", dit Jean-Louis Courjault dans un livre publié en 2010.

Selon des spécialistes, l'affaire Courjault, qui a eu un large écho médiatique, a contribué à sortir de l'ombre le phénomène du déni de grossesse.

- D'autres cas emblématiques 

-

Le 19 mars 2015, les corps de cinq bébés sont découverts à Louchats (Gironde), au domicile d'une femme de 35 ans, par son compagnon. La mère sera jugée aux assises de la Gironde en 2018.

En juillet 2010, huit cadavres de nouveau-nés sont trouvés dans un pavillon et un jardin du village de Villers-au-Tertre (Nord). Dominique Cottrez, aide-soignante de 45 ans, reconnaît avoir tué les huit bébés. Elle est remise en liberté le 2 août 2012 après deux ans de détention provisoire, puis condamnée le 2 juillet 2015 à 9 ans d'emprisonnement par les assises du Nord.

Le 17 octobre 2007, les corps de six nouveaux-nés sont découverts dans une cave de Valognes (Manche). La mère, Céline Lesage, 34 ans, avoue les avoir tués entre 2000 et 2007. Elle est condamnée en mars 2010 à 15 ans de réclusion.

Le 18 mars 2003, quatre corps de bébés sont trouvés à Tinténiac (Ille-et-Vilaine). La mère est condamnée en novembre 2005 à Rennes à 15 ans de réclusion.

 
2 commentaires - Les principaux infanticides multiples de nourrissons en France
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]