Le sort du complice du "sniper de Washington" aux mains de la Cour suprême

Le sort du complice du "sniper de Washington" aux mains de la Cour suprême
Lee Boyd Malvo photographié en 2002

AFP, publié le lundi 18 mars 2019 à 18h22

La Cour suprême américaine a accepté lundi d'examiner le dossier d'un homme condamné, adolescent, à la réclusion à perpétuité pour son rôle dans une série de dix meurtres qui avaient plongé la région de Washington dans la psychose en 2002.

Le temple du droit américain étudiera à l'automne la peine infligée à Lee Boyd Malvo qui, alors âgé de 17 ans, avait participé à la virée meurtrière de John Muhammad, surnommé le "sniper de Washington".

Le jeune homme avait été condamné peu après les faits à deux peines de prison à vie incompressibles.

Mais en 2012, la Cour suprême a changé sa jurisprudence, estimant qu'il est inconstitutionnel d'imposer ce type de sentence à des mineurs. 

En 2016, elle a précisé que cette décision avait valeur rétroactive et que la prison à vie ne pouvait être prononcée que pour les mineurs auteurs "de crimes reflétant un caractère incorrigible".

S'appuyant sur ces arrêts, Lee Boyd Malvo a fait appel de sa condamnation. Des tribunaux ont depuis rendu des décisions divergentes sur son dossier. 

La Cour suprême a donc décidé d'intervenir et pourrait profiter de l'occasion pour clarifier sa jurisprudence, qui concerne des centaines de détenus aux Etats-Unis.

En octobre 2002, le jeune Malvo avait servi d'homme de main à John Allen Muhammad, un vétéran de la guerre du Golfe âgé de 41 ans, qui a semé la panique pendant trois semaines dans la région de Washington.

Le duo ouvrait le feu dans des stations-services, devant des écoles ou sur des parkings de centres commerciaux et choisissait ses cibles au hasard. L'un ou l'autre se dissimulait dans le coffre d'une Chevrolet bleue et tirait par une trappe aménagée à cet effet. 

Après une éprouvante chasse à l'homme, les deux hommes avaient été arrêtés à l'aube du 24 octobre sur un parking d'autoroute au nord de Washington. 

John Allen Muhammad, considéré comme le "cerveau" des treize attaques, a été condamné à mort en 2003 et exécuté en 2009.

Lee Boyd Malvo a échappé à la peine capitale en raison de son jeune âge.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.