Le rappeur Chris Brown poursuivi pour un viol survenu chez lui

Le rappeur Chris Brown poursuivi pour un viol survenu chez lui
Chris Brown lors d'un concert à New York le 17 octobre 2017.

leparisien.fr, publié le jeudi 10 mai 2018 à 12h47

La plaignante dit avoir été empêchée de quitter le domicile du chanteur et violée par un autre rappeur dont le nom de scène est Young Lo.

Chris Brown est de retour dans les pages faits divers des journaux. Le rappeur américain, connu notamment pour avoir frappé la pop-star Rihanna en 2009 quand elle était sa petite amie ainsi que pour plusieurs autres faits de violences, est poursuivi pour un viol survenu chez lui. S'il n'est pas accusé d'agression sexuelle directement, il aurait été présent lors du viol qu'aurait subi une femme à l'occasion d'une fête au domicile du chanteur en février.

L'accusatrice est une résidente de Los Angeles. Dans sa plainte, déposée mercredi, elle affirme qu'à la suite d'un concert dans une boîte de nuit le 23 février 2017, elle a été forcée de se rendre chez le chanteur par le rappeur Lowell Grissom, dont le nom de scène est Young Lo, qui lui avait confisqué son téléphone portable, ainsi que celui de sa colocataire. La condition pour leur rendre : le suivre jusqu'à la maison de Chris Brown.

Alcool et drogues dures

Une fois là-bas, elle n'a pu le récupérer et n'est pas parvenue à sortir de la propriété, fermée par une porte avec code. Elle raconte alors avoir été violée plusieurs fois par Lowell Grissom. Elle accuse aussi une autre femme présente dans cette fête, « Doe X », de l'avoir forcée à lui faire un cunnilingus alors qu'elle avait ses règles, et une fellation à Grissom.

Le rôle de Chris Brown est encore flou. D'après la plainte, la star musicale de 29 ans a fourni à ses invités alcool et drogues dures, les enjoignant à « s'amuser », la plaignante refusant de prendre la poudre blanche qui lui a été donnée. Elle dit s'être retrouvée dans une chambre où plusieurs femmes avaient des relations sexuelles avec Grissom et Brown, refusant de se déshabiller et déclarant ne vouloir d'activité sexuelle avec personne. Les porte-paroles de Brown et Grissom n'étaient pas joignables dans l'immédiat, et la police de Los Angeles n'a pas d'enquête en cours dans ce dossier.

L'affaire, que l'avocate de la plaignante considère comme « l'un des cas les plus horribles d'agression sexuelle que j'ai vus », assombrit en tout cas encore un peu plus l'image de Chris Brown. Outre les coups portés sur Rihanna en 2009, le rappeur avait reconnu l'agression d'un fan à Washington en 2014, et avait été également accusé de violences envers deux femmes à Las Vegas et Los Angeles en 2016.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.