Le mystérieux empoisonnement au mercure d'une quadragénaire à Paris

Le mystérieux empoisonnement au mercure d'une quadragénaire à Paris©Une quadragénaires est décédée après un empoisonnement au mercure à Paris. (Pixabay / Image d'illustration)

publié le mercredi 25 janvier 2023 à 21h15

Catherine, 46 ans, a été empoisonnée au mercure et en est décédée en janvier, rapporte "Le Parisien". L'enquête ouverte pointe pour l'instant son ex-mari comme principal suspect de ce mystérieux dossier. 

Depuis la mort mystérieuse de Catherine, une entrepreneure de 46 ans, la brigade criminelle de Paris se creuse les méninges.

Elle a été saisie après l'ouverture d'une information judiciaire pour "empoisonnement avec préméditation" et, d'après les informations du Parisien, a placé un premier suspect en garde à vue mardi 24 janvier. L'ex-compagnon de la victime, âgé de 50 ans et inconnu de la justice, est soupçonné d'avoir assassiné la résidente du XVIIIe arrondissement de Paris avec du mercure.


Un chat mort dans le réfrigérateur 

La quantité de mercure retrouvée ne pouvait être que le résultat d'une absorption massive de cet élément chimique que l'on trouve dans les métaux lourds. Les médecins alertent alors le parquet de Paris, qui ouvre une enquête dans la foulée, révèle Le Parisien. Peu après, le 19 janvier, Catherine décède sur son lit d'hôpital des suites de l'empoisonnement. Cinq jours plus tard, son ex-compagnon est arrêté. 

L'homme partageait un appartement avec la victime et leurs deux filles avant leur séparation. Lors de la perquisition de ce logement HLM, les policiers font des découvertes troublantes : un chat mort dans le réfrigérateur et deux flacons vides sur lesquels est inscrit « Méthylmercure », le nom générique du composé organique du mercure. Selon les premières investigations, la victime se serait déjà plainte de violences de la part de son ex-compagnon, sans qu'il soit condamné. Les policiers suivent la piste d’un acte commis sur fond de rupture non acceptée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.