L'ex-champion du monde de motocross, Eric Geboers, se noie en voulant sauver son chien

L'ex-champion du monde de motocross, Eric Geboers, se noie en voulant sauver son chien
Le corps d'Eric Geboers a été retrouvé lundi dans un étang de Mol, dans la province flamande d'Anvers (Belgique).

leparisien.fr, publié le lundi 07 mai 2018 à 18h37

Eric Geboers, quintuple champion du monde de motocross dans les années 1980, s'est noyé dans un étang vraisemblablement victime d'un malaise.

Le Belge Eric Geboers, quintuple champion du monde de motocross, légende de son sport dans les années 1980, s'est noyé dans un étang dans le nord de la Belgique après avoir sauté à l'eau pour secourir son chien, ont rapporté lundi les médias belges.

L'accident s'est produit dimanche vers 22 heures, quand l'ancien champion de 55 ans a plongé de son bateau de plaisance sur une base de loisirs, à Mol, dans la province flamande d'Anvers, alors que son chien se trouvait à l'eau.

« Après avoir sauté dans l'eau, il a rapidement eu des problèmes», a expliqué le bourgmestre de Mol au quotidien flamand De Standaard. « Un membre de l'équipage a fait une tentative de sauvetage, mais a dû l'arrêter rapidement. Les secours ont alors été alertés»

Vraisemblablement victime d'un malaise, il n'est pas remonté à la surface. Son corps a été retrouvé lundi à la reprise des recherches.

Dans les années 80, Eric Geboers avait été sacré champion du monde de motocross dans les trois catégories de cylindrées (125, 250 et 500 cc), ce qui lui avait valu le surnom de « Monsieur 875 ». Il était alors le premier à réaliser une telle performance.

Triple vainqueur de l'Enduro du Touquet

Au total, ce triple vainqueur du célèbre Enduro du Touquet (1988, 89 et 90) avait décroché cinq couronnes mondiales entre 1982 et 1990, année où il avait décidé de mettre fin à sa carrière à l'âge de 28 ans.

Après la compétition, il a notamment été manager de l'équipe Suzuki aux côtés de son frère Sylvain, lui-même ancien vice-champion du monde 250 cc en 1969.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.