L'assassin d'Amityville, condamné en 1975, meurt à 69 ans

L'assassin d'Amityville, condamné en 1975, meurt à 69 ans
Une photo de la petite ville d'Amityville, dans l'Etat de New York, où six membres d'une même famille furent assassinés en 1974, inspirant roman et films d'horreur

publié le mardi 16 mars 2021 à 19h54

L'homme qui assassina en 1974 ses parents et quatre frères et soeurs à Amityville, dans la grande banlieue new-yorkaise, inspirant plusieurs films d'horreur, est mort vendredi, a indiqué l'administration pénitentiaire de l'État de New York.     

Selon un communiqué de ces services lundi, Ronald DeFeo Jr., 69 ans, qui était incarcéré dans le pénitencier de Sullivan, au nord de New York, a été déclaré mort le 12 mars vers 18h30, dans un hôpital de la capitale d'Albany, située à 150 km de la prison.

La cause de son décès n'a pas été immédiatement précisée, en attendant l'évaluation du médecin légiste. L'administration pénitentiaire n'a pas précisé s'il avait été malade ou blessé avant de décéder.

DeFeo avait été condamné en 1975 à la perpétuité avec 25 ans de période de sûreté. Une audience pour décider d'une éventuelle remise en liberté était prévue en juillet prochain, selon les services pénitentiaires.

Lors de son procès, son avocat avait plaidé en vain la folie pour ce sextuple meurtre, perpétré le 13 novembre 1974, dans la maison familiale de cette petite ville côtière, à 70 km à l'est de New York. Ronald DeFeo Jr. n'avait que 23 ans au moment du crime.

Tous avaient été retrouvés morts dans leur lit, les parents abattus de deux balles chacun, ses quatre frères et soeurs d'une balle chacun. Le juge avait imposé six peines de 25 ans minimum chacune.

Ce massacre familial inspira d'abord un roman, en 1977, puis un film d'horreur devenu un classique "Amityville: La Maison du diable" (1979). Suivirent un remake en 2005, et une nouvelle déclinaison en 2017. Ces adaptations présentaient la maison familiale comme hantée par le drame.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.