Knacki Ball : Herta annonce une «mention directe sur le risque possible d'étouffement»

Knacki Ball : Herta annonce une «mention directe sur le risque possible d'étouffement»
Six ans après l'étouffement de la petite Mayline, Herta a décidé de « tenir compte du jugement pour améliorer l'étiquetage » de ses Knacki Ball.

leparisien.fr, publié le jeudi 24 mai 2018 à 17h21

Le PDG de Herta indique que la société va «dramatiser l'avertissement» sur l'emballage de ses mini-saucisses. Une mesure qui intervient dans la foulée d'une décision de justice sur l'accident d'une fillette, restée handicapée après s'être étouffée.

Il y a six ans, le 29 mai 2012 à Lyon (Rhône), Mayline, 3 ans et demi à l'époque, s'étouffait en mangeant une mini-saucisse ronde « Knacki Ball », fabriquée par Herta. Victime de plusieurs arrêts cardiorespiratoires, puis plongée dans le coma, la fillette a finalement survécu, malgré l'avis très réservé des médecins. Aujourd'hui, si la fillette est scolarisée, elle est restée handicapée après ce drame et souffre encore d'importantes séquelles.

Le 15 mai dernier, la cour d'appel de Paris a confirmé le jugement en civil du tribunal de grande instance de Paris, qui avait reconnu, en 2016, « la société Herta entièrement responsable des conséquences préjudiciables de l'accident de Mayline Tran » et condamné l'entreprise appartenant au groupe Nestlé à verser 150 000 euros à titre de provision à la famille. Cette somme, qui dépend de l'état de santé de la fillette, sera de nouveau examinée le 9 octobre prochain par le tribunal.

Dans l'arrêt rendu, les magistrats de la cour d'appel de Paris critiquent le message d'avertissement sur l'emballage des « Knacki Ball ». Pour eux, la mention « Ne pas donner ni laisser à portée d'enfants de moins de 4 ans ; ils risqueraient d'avaler sans mâcher » n'évoque pas assez clairement le risque de suffocation ou d'asphyxie.

«Ce produit peut être dangereux pour les enfants de moins de 4 ans»

« C'est un vrai drame et nous compatissons vis-à-vis de la famille, a indiqué au Parisien - Aujourd'hui en France le PDG de Herta, Arnaud de Belloy. Nous n'irons pas en cassation. Nous allons tenir compte du jugement pour améliorer l'étiquetage, annonce-t-il. Nous allons dramatiser l'avertissement ».

Selon le dirigeant, des changements avaient déjà été effectués, notamment au niveau de la couleur et du positionnement des précautions d'utilisation sur l'emballage. D'autres seront faits dans les prochains mois. « Ce produit peut être dangereux pour les enfants de moins de 4 ans. Il y aura une mention directe sur le risque possible d'étouffement », promet-il encore.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.