Jeune homme aux mains brûlés: ouverture d'une information judiciaire visant 5 policiers

Jeune homme aux mains brûlés: ouverture d'une information judiciaire visant 5 policiers

Détail en relief d'un mur du palais de justice de Paris, le 2 novembre 2015

A lire aussi

AFP, publié le mardi 09 janvier 2018 à 18h58

Une information judiciaire visant cinq policiers a été ouverte mardi à Versailles pour blessures involontaires après qu'un jeune homme a eu les mains gravement brûlées dans un fourgon de police à Mantes-la-Jolie (Yvelines) en novembre, a annoncé le parquet.

Les investigations ont été confiées à un juge d'instruction qui a également été chargé d'une enquête ouverte contre X pour non-assistance à personne en danger, a précisé le parquet dans un communiqué.

Le 7 novembre, un homme de 27 ans interpellé pour outrage dans le quartier du Val-Fourré, à Mantes-la-Jolie, avait subi des brûlures aux deuxième et troisième degrés dans le fourgon qui le conduisait au commissariat, ses mains menottées ayant été maintenues contre un chauffage défectueux à l'intérieur du véhicule.

Hospitalisé, le jeune homme, qui assure en plus avoir été insulté et frappé, a depuis subi plusieurs greffes de peau et s'est vu prescrire une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à trois mois. 

Le parquet avait d'abord ouvert une enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, avant d'ouvrir mardi une information judiciaire. 

"On est satisfait que le parquet se rende à l'évidence", a déclaré à l'AFP l'avocat de la victime, Calvin Job. "On voulait cependant que les violences volontaires à caractère raciste soient retenues, a-t-il nuancé, on fera le nécessaire pour que lors de l'instruction, on en arrive à cela".

Me Job a également annoncé qu'il comptait saisir la justice administrative pour mettre en cause "la responsabilité de l'Etat".

De son côté, la police a toujours affirmé avoir eu affaire à un individu "très virulent". Le jeune homme aurait "tenté de prendre la fuite", avant d'être menotté et "hissé avec difficultés dans le fourgon" pendant qu'un "rassemblement hostile" se formait, d'après les premières constatations établies par la police.

Au cours du trajet, il serait resté "debout" dans le fourgon et aurait donné "des coups de pied dans la porte latérale", les fonctionnaires l'ayant ensuite "allongé sur le dos au sol où il continuait de se débattre", en tentant de "mordre" l'un d'entre eux, toujours selon la même source.

Une version contestée par Me Job, selon qui son client se serait plié "sans opposition" au contrôle d'identité.

 
35 commentaires - Jeune homme aux mains brûlés: ouverture d'une information judiciaire visant 5 policiers
  • avatar
    sansdentmaishonnete  (privé) -

    quand on voit des reportages , comme récemment à la TV , des chances pour la France auditionnées par les policiers : le policier vouvoie et l'auditionné tutoie les policiers ! Ensuite , quand on lui demande pourquoi il a donné des coups de batons à une fille de 15 ans : il répond ,"c'est juste pour l'éduquer.. c'est tout !"
    On a tout compris , ils n'ont pas de maitre , ils sont les rois , ils s'arrogent tous les droits !Les policiers étaient sidérés d'entendre que ces gars-là battent les filles pour les éduquer... et cela se passe en France , en 2018 ! !

  • avatar
    jaunedeuf  (privé) -

    Quand on se décidera à filmer systématiquement les opérations policières, il n'y aura plus besoin de se poser la question de savoir qui a fait quoi.......

  • Admettons que ce jeune homme était virulent et qu'il en a fait voir de toutes les couleurs aux policiers... mais comment expliquer ses brûlures au second et troisième degré ayant nécessité des greffes de peau ???

  • et tout ça devant 5 policiers , ils veillent sur vous rassurez vous ...........

    avatar
    sansdentmaishonnete  (privé) -

    tu sembles avoir été témoin ... donc , cours donc déposer ....

    tu sembles ne pas comprendre ce que tu lis , avec des gueux dans ton genre les images seraient plus parlantes .......

  • avatar
    Orphee  (privé) -

    On dirait que l'avocat était présent sur les lieux pour dire qu'il se serait plié sans difficultés aux injonctions de la police il ne fait que répéter les mensonges de son client donc aucune valeur.
    On a encore jamais vu ces gens là se soumettre aux injonctions policières surtout dans ces milieux défavorisés quand ils peuvent taper sur la police ils ne se gênent pas courage aux policiers.

    Un avocat de la défense ne cherche pas la vérité, il cherche à obtenir la peine minimum pour son client

    JM741 je pense comme vous hélas il suffit d écouter certaines émissions criminelles et de les écouter parfois c est hallucinant :-(

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]