Jean-Vincent Placé doit être jugé en juillet pour violences, outrage et injure

Jean-Vincent Placé doit être jugé en juillet pour violences, outrage et injure

Après 35 heures de garde à vue, l'ex-sénateur écolo a été déféré au palais de justice de Paris vendredi.

A lire aussi

leparisien.fr, publié le vendredi 06 avril 2018 à 18h20

L'ex-sénateur, accusé notamment d'avoir insulté une jeune fille, un vigile et des policiers à Paris, a été placé sous contrôle judiciaire.

Après 35 heures de garde à vue et deux nuits au commissariat du VIe arrondissement de Paris, Jean-Vincent Placé a été renvoyé en correctionnelle le 11 juillet après avoir été déféré ce vendredi au palais de justice de Paris. Il a été placé sous contrôle judiciaire d'ici là.

Jean-Vincent Placé doit être jugé pour des violences volontaires commises sous l'empire d'un état alcoolique n'ayant pas entraîné d'incapacité, outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique et injure publique en raison de l'origine, l'ethnie, la nation, la race ou la religion.

L'ancien sénateur de l'Essonne a été interpellé dans la nuit de mercredi à jeudi après une altercation dans un bar du VIe arrondissement de Paris. Lors de sa garde à vue, il a été confronté à la jeune fille de 18 ans qu'il aurait insultée dans cet établissement. Très alcoolisé avec 1,16 g, l'ex-parlementaire aurait invité la jeune fille à danser contre rémunération.

«Ils arrivent quand les connards ?»Après cette scène, le vigile de l'établissement a décidé d'intervenir en faisant sortir l'élu. Mais l'ancien sénateur écolo (EELV) qui s'est targué d'être « ministre français » aurait également lancé des insultes à caractère raciste à l'attention du portier : « On n'est pas au Maghreb ici. Je vais te renvoyer en Afrique moi. Tu vas voir ! ».

Les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) appelés sur les lieux auraient aussi été traités de « toquards ». Jean-Vincent Placé aurait enfin ajouté « Tu ne sais pas à qui tu parles » avant de lancer à un brigadier qui attendait des renforts : « Ils arrivent quand les connards ? ».

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.