ALERTE INFO
21:27 Array

"Je te souhaite un très bon séjour en prison" : les mots très durs d'Isabelle Fouillot à Jonathann Daval

"Je te souhaite un très bon séjour en prison" : les mots très durs d'Isabelle Fouillot à Jonathann Daval©Panoramic

, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 12h00

Au lendemain de la prise de parole de Jonathann Daval, c'est la mère d'Alexia qui a été invitée à la barre, rapporte Le Figaro, le 20 novembre. Et une fois n'est pas coutume, elle a pu s'adresser à l'accusé.
 
D'ordinaire, les parties civiles ne peuvent pas s'adresser de façon directe aux accusés.

Mais le président de la Cour d'assises de Haute-Saône a fait une entorse à la règle. Le Figaro s'est procuré la retranscription des paroles d'Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval, qu'elle a prononcées à l'égard de son ancien gendre alors que le procès touche à sa fin, vendredi 20 novembre. Elle lui demande d'abord s'il a eu le temps de regarder les images de la confrontation. Dans le box des accusés, Jonathann répond que non car "Ça fait très mal", dit-il. Isabelle Fouillot lui demande ensuite s'il avait peur qu'Alexia le quitte ? Réponse toujours négative, mais il reconnaît qu'il ne voulait pas parler de leurs problèmes de couple.
 
Souhaitant connaître la vérité une bonne fois pour toutes, la mère d'Alexia lui précise que c'est le moment ou jamais, "la dernière fois que je te vois, qu'on se parle tous les deux", lui lance-t-elle. Réponse de Jonathann : "C'est une dispute, la dispute de trop, les mots de trop... Les reproches, tout ce qui est accumulé..."
 
"Tu nous as tout pris"
 
La recherche de la vérité reste toujours le combat des parents d'Alexia Daval, étant persuadés que leur ancien gendre leur cache quelque chose. "Tu te rends compte que tu nous as pris Alexia, que nous on t'a donné notre amour, on t'a toujours aimé et tu nous as tout pris, tu nous as accusés de meurtre. Pourquoi ? Pourquoi t'as fait ça ?", se désole Isabelle Fouillot à la barre. Jonathan rétorque qu'il voulait "fuir" mais qu'il "l'aimait". Comme pour se justifier, il invoque "des années de colère" ou "tout ce qu'il a emmagasiné" est "ressorti".



Très dure dans ses propos, Isabelle Fouillot lui fait comprendre qu'il a réussi ce qu'il voulait, qu'Alexia se taise. "Tu ne l'entendras plus, tu as gagné. Elle s'est tue à jamais. Il y a une petite fille dans la famille maintenant, qui ne connaîtra jamais sa tata. Quel gâchis...". Ne voulant pas croire à la dispute, elle conclut avec des paroles cinglantes : "Je te souhaite un bon séjour en prison. Adieu"

Le procès devrait prendre fin samedi 21 novembre : le verdict sera normalement annoncé dans l'après-midi ou le début de soirée, selon les déclarations du président de la cour d'assises de la Haute-Saône.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.