Inde: trois survivants sortis des décombres d'un bâtiment effondré

Inde: trois survivants sortis des décombres d'un bâtiment effondré
Des secouristes, le 20 mars 2019, dans les décombres d'un bâtiment qui s'est effondré la veille, dans le district de Dharwad, en Inde

AFP, publié le vendredi 22 mars 2019 à 13h27

Trois rescapés ont été extirpés vendredi des décombres d'un bâtiment qui s'est effondré mardi dans le sud de l'Inde, tuant au moins 17 personnes, ont annoncé les autorités locales.

Quelque 400 secouristes recherchent toujours huit disparus dans les tonnes de gravats de cette structure à plusieurs étages en construction qui s'est affaissée il y a trois jours dans le district de Dharwad, dans l'État du Karnataka.

"Deux survivants de plus - Dilip et sa femme Sangeetha, secourus par les sauveteurs des pompiers à l'instant ! Cela porte le total de personnes secourues à 59. Félicitations à l'équipe de secours !" a tweeté M.N. Reddi, haut responsable de la police du Karnataka.

Dans un second tweet, il a publié une vidéo montrant la femme sortie sur une civière et son mari sur l'épaule d'un secouriste. Les deux rescapés ont passé près de 70 heures sous l'amas poussiéreux de béton et d'acier.

Plus tôt dans la journée, les autorités avaient déjà annoncé l'extraction d'un autre survivant, Somu. Les victimes sont principalement des ouvriers du nord de l'Inde venus dans la région pour y trouver du travail.

"Les rescapés ont été emmenés à l'hôpital et cinq personnes ont été arrêtées" en lien avec l'effondrement, a déclaré à l'AFP Srikant, un responsable des services d'urgence.

La police a engagé des poursuites pour homicide involontaire contre le responsable du chantier, qui figure parmi les personnes interpellées.

Les effondrements de bâtiments sont fréquents en Inde.

Les constructeurs sont souvent accusés d'utiliser des matériaux de mauvaise qualité pour réduire les coûts ou de corrompre des fonctionnaires pour qu'ils ferment les yeux sur le non-respect des normes de sécurité. La sécurité des employés est peu prise en compte sur les sites.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.