Immeuble effondré au Cambodge: au moins 28 morts, deux survivants miraculeusement retrouvés

Chargement en cours
Un survivant est extrait des décombres d'un immeuble en construction qui s'est effondré au Cambodge, à Sihanoukville le 24 juin 2019
Un survivant est extrait des décombres d'un immeuble en construction qui s'est effondré au Cambodge, à Sihanoukville le 24 juin 2019
1/2
© AFP, CHOR SOKUNTHEA
A lire aussi

AFP, publié le mardi 25 juin 2019 à 13h37

Deux survivants ont été miraculeusement retrouvés lundi dans les décombres d'un immeuble en construction chinois qui s'était effondré samedi au Cambodge, faisant au moins 28 morts selon un dernier bilan, alors que les sauveteurs avaient abandonné tout espoir.

Contre toute attente, ces deux hommes ont pu être sauvés des décombres, alors que depuis samedi, seuls des corps sans vie avaient été retrouvés. Ils ont été extraits d'un amas de béton et de tiges métalliques, mis sous oxygène et évacués vers des ambulances. Au même moment, trois nouveaux corps ont été sortis des décombres.

"J'ai entendu le bruit de secouristes, j'ai appelé au secours mais ils ne m'ont pas entendu", a déclaré l'un des deux rescapés, Ros Sitha, 41 ans. "Il y avait un cadavre à côté de moi. Je n'avais rien à boire", a-t-il témoigné auprès de l'AFP, s'estimant "très chanceux d'avoir survécu".

Son épouse, âgée de 47 ans, avait confié plus tôt n'avoir "aucun espoir" de retrouver son mari et son neveu en vie. Les deux hommes ont indiqué être affaiblis et couverts de bleus, mais ne souffrent pas de blessures graves.

- "Erreur de management" -

    

Le Premier Ministre Hun Sen, déjà venu sur le site à Sihanoukville (sud-ouest) dans la nuit de dimanche à lundi, venait tout juste d'y revenir lundi peu après que les appels des deux hommes avaient été repérés par les secouristes. Il a vu les deux rescapés monter dans une ambulance et être évacués vers l'hôpital.

Le Premier ministre a annoncé lancer des inspections sur tous les sites de construction de Sihanoukville, un secteur en surchauffe tiré par les investisseurs chinois dans cette cité portuaire et touristique en plein essor.

Au Cambodge, l'un des pays les plus pauvres d'Asie, les accidents sur les chantiers de construction sont courants. Mais devant l'ampleur du drame, le gouverneur de la province, Yun Min, a démissionné lundi, invoquant une "erreur de management", selon un post sur la page Facebook de Hun Sen.

Le bâtiment effondré appartenait à un groupe chinois. Les investissements chinois se multiplient ces dernières années et des dizaines de casinos et immeubles de logement ont poussé à Sihanoukville grâce à cet afflux de capitaux.

- Un tiers de Chinois -

Sur un peu plus de 100.000 habitants, Sihanoukville compte aujourd'hui un tiers de Chinois.

Au total, 24 ouvriers du chantier, blessés dans l'effondrement alors qu'ils dormaient sur le chantier, ont pu être secourus.

Près d'une dizaine de personnes restent encore portées disparues.

Quatre personnes ont été arrêtées à la suite de l'écroulement de l'immeuble, dont son propriétaire chinois et le directeur de l'entreprise de construction.

Plus d'un millier de personnes, dont des militaires, des policiers et du personnel médical, ont été déployées. Une enquête a été ouverte et la piste de la négligence est privilégiée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.