Hong Kong: trois hommes emprisonnés pour un projet de fabrication d'explosifs

Hong Kong: trois hommes emprisonnés pour un projet de fabrication d'explosifs

Montage photos de Cheng Wai-shing (g), Rizzy Pennelli (c) et Chan Yiu-shing, condamnés à la prison le 15 décembre 2015 à Hong Kong, pour un projet de fabrication d'explosif

A lire aussi

AFP, publié le vendredi 15 décembre 2017 à 12h52

Trois homme ont été condamnés vendredi à des peines de prison pour conspiration en vue de la fabrication d'explosifs avant un vote crucial sur des réformes politiques en 2015.

Les trois, qui avaient été reconnus coupables en novembre, ont écopé de peines allant jusqu'à trois ans et dix mois d'emprisonnement, le juge estimant qu'ils s'étaient engagés sur "un chemin très dangereux".

Ils avaient été arrêtés à un moment de fortes tensions politiques en 2015, quelques mois après l'échec des manifestations de masse du "Mouvement des Parapluies", qui visaient à demander un véritable suffrage universel dans l'ex-colonie britannique.

"Bien qu'aucun produit fini n'ait été produit ou retrouvé, les ingrédients et le savoir faire étaient là", a déclaré le juge Kevin Zervos, en expliquant que la peine devait être à la hauteur de "la gravité du crime mis au jour".

L'accusation avait pendant le procès soutenu que Rizzy Pennelli, 24 ans, Cheng Wai-shing, 31 ans, et Chan Yiu-shing, 36 ans, avaient essayé de fabriquer des explosifs dans un studio de télévision abandonné du district de Sai Kung, dans le nord-est du territoire.

Ils avaient été arrêtés en juin 2015 au moment où le Conseil législatif (LegCo, le "Parlement" de Hong Kong) se préparait à examiner un projet de réforme du système électoral proposé par Pékin et définissant comment le territoire devait choisir ses leaders.

C'est cette proposition qui avait provoqué le "Mouvement des Parapluies" de l'année précédente et la mobilisation de ces manifestants qui exigeaient un véritable suffrage universel.

Finalement, la proposition de Pékin avait été rejetée par le LegCo.

Les prévenus appartenaient à un groupe opposé au gouvernement hongkongais (pro-Pékin) qui avait parlé de créer le chaos avant le vote au LegCo.

 
1 commentaire - Hong Kong: trois hommes emprisonnés pour un projet de fabrication d'explosifs
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]