Hauts-de-Seine : deux motards de la police blessés par un automobiliste

Hauts-de-Seine : deux motards de la police blessés par un automobiliste
Deux motards de la police nationale en janvier 2020 à Villejuif.

publié le lundi 27 avril 2020 à 21h05

Un automobiliste a percuté deux policiers qui circulaient à moto à Colombes (Hauts-de-Seine). L'un d'eux a été grièvement blessé à la tête.

L'automobiliste aurait reconnu que son geste était volontaire.

Lundi 27 avril, vers 17h40, à Colombes, deux motards de la police nationale étaient à l'arrêt en train de contrôler un véhicule lors d'une opération conjointe avec la police municipale, sur une avenue proche du stade Yves-Dumanoir.

Soudain, une "BMW noire", qui arrivait en sens inverse, s'est déportée sur la gauche pour venir les percuter, atteignant également une voiture de la police municipale qui se trouvait derrière eux, a expliqué le parquet.

Une source policière avait initialement fait état d'un conducteur de scooter qui aurait pris la fuite pour échapper au contrôle, une version non confirmée par le parquet. Aussitôt interpellé par les policiers municipaux, le conducteur de la BMW a indiqué que son geste était "volontaire", selon des sources proches du dossier, et a été placé en garde à vue. 

Il n'a pas d'antécédents judiciaires récents mais était connu pour des "faits de droit commun anciens", selon le parquet. Ses motivations "restent à éclaircir", a ajouté cette source.


Les deux motards blessés font partie de la Direction de l'ordre public et de la circulation, qui dépend de la préfecture de police de Paris (PP). Dans un tweet, le préfet de police de Paris Didier Lallement leur a exprimé "tout son soutien" 

Les policiers municipaux qui se trouvaient dans le véhicule sont "en état de choc", selon la maire Nicole Gouéta qui s'est rendue sur place.

Le Service départemental de la police judiciaire des Hauts-de-Seine est saisi de l'affaire. Le parquet national antiterroriste restait en début de soirée "en observation", selon le parquet de Nanterre.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.