Hautes-Alpes : le GIGN abat un forcené

Hautes-Alpes : le GIGN abat un forcené
(illustration)

publié le mercredi 02 juin 2021 à 13h35

L'individu était armé d'un fusil de chasse.

Un homme de 49 ans, retranché depuis mardi après-midi dans sa maison d'un village des Hautes-Alpes, est mort mercredi 2 juin d'une blessure au thorax reçue lors de l'assaut des gendarmes du GIGN.

Le GIGN a "été contraint d'opérer un tir pour le neutraliser eu égard à son comportement menaçant", a indiqué Florent Crouhy, procureur de Gap, peu après l'intervention. "Il a manipulé (son arme) à plusieurs reprises et a pointé celle-ci en direction des gendarmes", a-t-il ajouté.

Les gendarmes locaux étaient intervenus mardi vers 14h30 dans le village de Saint-Etienne-le-Laus, près de Gap, pour un différend familial. L'homme, armé d'un fusil de chasse, se faisait depuis menaçant, mais sa mère était parvenue à sortir de la maison.

Le GIGN d'Orange était arrivé mardi soir sur place avec un négociateur. Mercredi matin toutefois, "le contact (était) difficile, voire quasi-inexistant", rendant inéluctable un assaut, à moins que l'homme ne sorte de lui-même, avait indiqué le procureur. Le forcené n'était connu de la justice qu'à travers une condamnation pour outrage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.