Haute-Garonne : un policier organise un fête en plein confinement, puis agresse les gendarmes

Haute-Garonne : un policier organise un fête en plein confinement, puis agresse les gendarmes©Denis CHARLET / AFP

, publié le jeudi 12 novembre 2020 à 12h29

Au cours de sa garde à vue, il a reconnu que certains de ses invités étaient également policiers.

Un policier a été mis en examen par le parquet de Toulouse pour avoir agressé des gendarmes venus mettre un terme à la fête qu'il organisait, en plein confinement, rapporte mercredi 11 novembre La Dépêche du Midi. 

Les faits se déroulent le 1er novembre à Saint-Jean, au nord de Toulouse. Ce soir-là, alors qu'un confinement national, était en vigueur depuis la veille, les gendarmes sont appelés par plusieurs habitants d'une résidence, qui se plaignent du "tapage" provoqué par une fête organisée chez un voisin.

Arrivés sur place, les militaires tombent sur un homme sans masque, qui se présente rapidement comme étant policier. Le fonctionnaire de police, âgé de 47 ans, n'accepte pas l'intervention des gendarmes et va jusqu'à arracher le masque de l'un d'entre eux à deux reprises.


Trois jours plus tard, les militaires déposent plainte, et le policier est placé en garde à vue. Au cours de son audition, il reconnaît notamment que certains de ses invités étaient également policiers.

À l'issue de la garde à vue, l'agent a été mis en examen pour "violence sur personne dépositaire de l'autorité publique". Il sera jugé le 4 mai. Il risque également des sanctions internes de la police.

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.