Faits divers

Harcèlement scolaire : les parents portent plainte contre TikTok après le suicide de leur fille

Pour la première fois en France, les parents de Marie, qui s’est suicidée après avoir été victime de harcèlement scolaire, portent plainte contre le réseau social TikTok, annonce franceinfo.

“Provocation au suicide”, “non-assistance à personne en péril” et “propagande ou publicité des moyens de se donner la mort”. Voilà ce que les parents de Marie, qui s’est donnée la mort à l’âge de 15 ans à Cassis (Bouches-du-Rhône), reprochent à TikTok dans une plainte déposée le 8 septembre. Comme le relate franceinfo, lundi 18 septembre, c’est la première fois que des parents d’un enfant victime de harcèlement scolaire mettent en cause le réseau social chinois. Quelques semaines avant de se pendre, Marie avait posté une vidéo dans laquelle elle parlait de son mal-être. Elle était alors harcelée en raison de son poids. Dès lors, des vidéos sur le même thème défilaient sur son compte.

Pour Laure Boutron-Marmion, avocate des parents de Marie, “TikTok a évidemment sa part de responsabilité dans le passage à l'acte. Les plateformes, les réseaux sociaux, jouent un rôle face à un adolescent qui est déjà en extrême fragilité psychologique du fait du harcèlement qu'il subit”. En recommandant des vidéos susceptibles de renforcer le mal-être de l’adolescente, l’avocate estime que l’“algorithme extrêmement puissant” du réseau social a favorisé le passage à l’acte de Marie.

Un précédent outre-Manche

En 2022, au Royaume-Uni, la justice avait mis en cause le rôle joué par les algorithmes des réseaux sociaux à la suite du suicide de Molly, 14 ans. L’adolescente avait notamment reçu des courriels contenant des recommandations dont “dix posts sur la dépression que tu pourrais aimer”.

publié le 18 septembre à 12h04, Cathy Gerig, 6Medias

Liens commerciaux