Guadeloupe : quatre mineurs mis en examen pour le viol d'une adolescente de 12 ans

Guadeloupe : quatre mineurs mis en examen pour le viol d'une adolescente de 12 ans
Un des quatre mineurs a été incarcéré et les trois autres placés sous contrôle judiciaire (illustration).

leparisien.fr, publié le jeudi 31 mai 2018 à 07h17

L'adolescente a expliqué avoir été violée par quatre garçons, vendredi après-midi, dans un appartement du quartier de Lacroix, aux Abymes.

Quatre mineurs ont été mis en examen mardi pour le « viol en réunion » d'une jeune fille de 12 ans, commis vendredi aux Abymes (Guadeloupe). Un des protagonistes de cette affaire a été incarcéré, selon le parquet de Pointe-à-Pitre.

L'adolescente a expliqué avoir été violée par les quatre garçons, vendredi après-midi, dans un appartement du quartier de Lacroix, aux Abymes. Elle était sortie du collège avec une amie un peu plus tôt et aurait été « contrainte » de monter dans cet appartement, où les garçons auraient abusé d'elle.

« Deux témoins » ont expliqué « l'avoir entendue crier à plusieurs reprises -arrêtez arrêtez !- », explique Xavier Bonhomme, procureur de la République de Pointe-à-Pitre, étayant la version de la victime présumée.

Ils encourent « jusqu'à 20 ans » de réclusion

Les quatre garçons, « âgés de 15 ans et demi à 17 ans et demi, avec peu ou pas d'antécédent judiciaire », avaient été arrêtés dimanche et lundi, selon Guadeloupe 1re, et placés en garde à vue, puis mis en examen mardi. Ils nient le non-consentement de l'adolescente.

« L'un a été incarcéré à Baie-Mahault et les trois autres ont été placés sous contrôle judiciaire, dont un en centre éducatif fermé à Port-Louis », selon la même source.

S'ils sont reconnus coupables et si l'excuse de minorité n'est pas retenue, les jeunes encourent « jusqu'à 20 ans » de réclusion.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.