Grenoble : onze interpellations chez des gens du voyage

Grenoble : onze interpellations chez des gens du voyage
Le logo du GIGN le 27 octobre 2018
A lire aussi

AFP, publié le mardi 18 juin 2019 à 21h52

Onze interpellations ont eu lieu mardi lors d'une vaste opération dans plusieurs campements de gens du voyage et logements de l'agglomération de Grenoble, en lien avec une vague de cambriolages dans des commerces, a annoncé le procureur de la République.

Les gendarmes, agissant sur commission rogatoire d'une juge d'instruction de Grenoble, à la suite d'une quinzaine de cambriolages de commerces, ont mené cette opération très tôt dans la matinée, notamment dans deux campements de la Tronche.

Elle a été déclenchée "dans le cadre de nombreux vols avec armes, vols par effraction, vols de coffres forts, cambriolages de locaux industriels ou commerciaux (bureaux de tabacs, parfumerie...) perpétrés d'août 2018 à juin 2019 et commis en bande organisée par de nombreux malfaiteurs", a indiqué le procureur Eric Vaillant dans un communiqué.

Plus d'une quinzaine de faits sont en effet imputables selon lui "à cette équipe chevronnée et structurée au rayon d'action très large en Isère et en Savoie notamment".

Les opérations ont été menées par un dispositif impressionnant : environ 150 gendarmes de diverses unités de recherches, dont celle de Meylan en charge du dossier d'instruction, appuyés et renforcés par des unités d'interventions spécialisées (GIGN, PSPG et PSIG), par un hélicoptère et des équipes cynophiles, ainsi que de nombreux gendarmes des unités territoriales.

Les perquisitions ont permis de saisir des armes et munitions, des bouteilles d'alcool, de parfum, de l'argent, des tickets de la Française des jeux "et du matériel ayant pu servir à commettre les méfaits".

Le juge d'instruction devait décider "dans les prochaines heures" des suites à donner aux interpellations, a indiqué le procureur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.