Grasse: nuit de tensions et tirs de mortier face à la police

Grasse: nuit de tensions et tirs de mortier face à la police
Une voiture de police (illustration)

, publié le mardi 24 décembre 2019 à 08h40

Selon plusieurs sources concordantes, des dizaines d'individus ont scié des caméras de surveillance et endommagé du mobilier urbain, avant de s'en prendre aux forces de l'ordre.

Le quartier des "Fleurs de Grasse", anciennement appelé de "La Blaquière" a été la scène d'une soirée de violences urbaines, dans la nuit de lundi 23 à mardi 24 décembre, à Grasse (Var). Les tensions ont débuté après l'intervention de plusieurs individus, qui ont scié des caméras de surveillance installées dans le quartier. Suite à ces dommages, des effectifs de police sont arrivés sur place avant d'être pris à partie par quelques dizaines d'individus, rapportent plusieurs médias sont France-Bleu Azur et BFM-TV.

Du mobilier urbain a été endommagé, tandis que des agents déployés sur place ont été la cible de tirs de mortier. Selon une source policière interrogée par France-Bleu Azur, les dégradations sur l'équipement de vidéosurveillance pourraient s'expliquer par une prochaine livraison de drogue. "Selon les premiers éléments de l'enquête, les caméras gênaient tout simplement la livraison d'un important stock de stupéfiants prévu avant Noël",  rapporte ainsi France-Bleu Azur, citant une source du syndicat Unite-SGP-Police.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.