Grande roue de Lyon : la ville condamnée à verser 12 000 euros à une riveraine

Grande roue de Lyon : la ville condamnée à verser 12 000 euros à une riveraine
Troubles du sommeil et sensation de mal de mer provoqués par la grande roue de Lyon

, publié le jeudi 24 décembre 2020 à 22h45

Le dispositif lumineux de la grande roue lui rendait la vie impossible. Une habitante de la place Bellecour a obtenu gain de cause devant le tribunal administratif de Lyon. La ville a été condamnée à lui verser 12 000 euros. 

Une habitante de la place Bellecour avait attaqué la Ville de Lyon en justice en 2016. La raison ? Cette riveraine se plaignait des nuisances de la grande roue. Elle vient d'obtenir gain de cause, la ville a été condamnée à lui verser 12 000 au titres des préjudices subis : nuisances morales et physiques


Dans un jugement daté du 23 décembre communiqué ce jeudi, le tribunal administratif de Lyon reconnaît que cette habitante a bien subi un préjudice physique et moral en raison de cette attraction foraine, rapporte Le Progrès.

Il a reconnu que les troubles occasionnés par la grande roue « excédaient ceux qu'un riverain du domaine public doit normalement supporter et étaient, en conséquence, de nature à engager la responsabilité, sans faute, de la commune ».

 La plaignante affirmait, expertises médicales à l'appui, que le déploiement de la grande roue près de ses fenêtres lui avait provoqué des troubles du sommeil ou encore une sensation de mal de mer.  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.