Gironde: la mère soupçonnée de triple infanticide en garde à vue

Gironde: la mère soupçonnée de triple infanticide en garde à vue

Une mère soupçonnée d'avoir tué ses trois enfants avant de tenter se suicider mercredi à Mérignac (Gironde), près de Bordeaux, a été placée en garde à vue

AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 20h18

Une mère soupçonnée d'avoir tué ses trois enfants avant de tenter se suicider mercredi à Mérignac (Gironde), près de Bordeaux, a été placée en garde à vue et devait être présentée samedi à un magistrat, a-t-on appris de source judiciaire.

L'infirmière de 42 ans est soupçonnée d'avoir tué ses deux garçons de 5 et 9 ans et sa fille de 8 ans, en leur administrant un médicament, un anesthésiant "très puissant, indisponible en pharmacie", avant de tenter de suicider. Elle avait, selon le parquet de Bordeaux, laissé une lettre dans laquelle elle exprimait son "mal-être". 

La mère avait été placée en garde à vue jeudi alors qu'elle était encore hospitalisée, a-t-on précisé de même source, confirmant une information du quotidien Sud Ouest. Puis elle est sortie de l'hôpital et un examen a jugé son état compatible avec une audition par les enquêteurs.

La garde à vue a été prolongée vendredi après-midi et la mère devrait être déférée samedi devant un magistrat, avant ouverture d'une information judiciaire, selon la même source.

Les trois enfants avaient été découverts mercredi après-midi au domicile familial par le père, un pompier. La mère, découverte inanimée dans un état critique, avait été transférée au CHU de Bordeaux. 

Les résultats des autopsies des trois enfants n'étaient pas disponibles vendredi après-midi, a précisé le parquet. Des analyses toxicologiques, qui devraient prendre quelques jours de plus, doivent également être pratiquées.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.