Gard : une joggeuse violée, son agresseur toujours en fuite

Gard : une joggeuse violée, son agresseur toujours en fuite
Un brassard de police pris à Marseille le 12 avril 2019.
A lire aussi

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 22 avril 2019 à 19h10

Une femme a été violée alors qu'elle faisait son jogging dans la matinée du lundi 22 avril à Saint-Alexandre (Gard). Son agresseur est activement recherché.

Lundi 22 avril, vers 10h du matin, alors qu'elle effectuait son jogging sur un chemin de garrigue près de Saint-Alexandre, une femme a été agressée puis violée, révèle le Midi Libre.

Son agresseur, qui courait également, aurait dans un premier temps tenté d'engager la conversation, avant de la faire chuter et lui imposer un rapport sexuel avant de s'enfuir. 

Un portrait-robot diffusé dans les gendarmeries

Très choquée, la quadragénaire a immédiatement signalé les faits à la gendarmerie de Bagnols-sur-Cèze. Un médecin y a confirmé l'agression sexuelle, révèle RTL. Les enquêteurs ont été dépêchés sur les lieux du crime, où ils ont procédé à de minutieux prélèvements biologiques. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'agresseur serait un homme d'une quarantaine d'années, inconnu dans le village. Sa victime ayant pu en faire une description très précise, un portrait-robot a été dressé et diffusé dans toutes les gendarmeries de la région. Toujours en fuite, il est activement recherché par les forces de l'ordre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.