Fusillade de Parkland : les terrifiantes vidéos du tireur avant de passer à l'acte

Fusillade de Parkland : les terrifiantes vidéos du tireur avant de passer à l'acte
Nikolas Cruz, le 11 avril dernier, lors d'une audience devant un tribunal de Fort Lauderdale (Floride).

leparisien.fr, publié le jeudi 31 mai 2018 à 09h36

Nikolas Cruz, auteur du massacre du lycée de Parkland le 14 février, s'était filmé avec son téléphone portable avant d'ouvrir le feu et de tuer 17 personnes.

On savait déjà que Nikolas Cruz, auteur de la tuerie de Parkland, dans son ancien lycée, avait annoncé un an plus tôt son intention de devenir un « professionnel de la tuerie en milieu scolaire », dans un commentaire posté sous une vidéo sur YouTube.

Mercredi, le bureau du procureur de l'Etat américain de Floride a aussi rendu publiques trois courtes vidéos tournées par le jeune homme, probablement juste avant qu'il n'abatte 17 personnes dans son ancien lycée de Floride, et n'accentue la terreur de bien des élèves américains.

« Bonjour. Je m'appelle Nik et je vais être le prochain tireur à l'école de 2018 », se présente le garçon de 19 ans, dans ces séquences apparemment tournées en partie le jour de l'attaque, le 14 février dernier. « Cela va être un grand événement. Quand vous me verrez aux informations, vous saurez qui je suis », promet Nikolas Cruz, qui se filme avec son téléphone portable.

« Vous allez tous mourir. Pan pan pan. J'ai hâte »

Coiffé d'une casquette, il poursuit : « Vous allez tous mourir. Pan pan pan. J'ai hâte », « mon objectif est de tuer au moins vingt personnes avec un AR-15 ». Peut-être fait-il référence au « record » de la tuerie la plus meurtrière, qui s'était déroulée en 2012, dans une école primaire de Newtown, Connecticut, où vingt enfants et six adultes avaient été tués.

« Que commence aujourd'hui mon massacre. Que tous les enfants effrayés courent se cacher. Face à la colère de mon pouvoir, ils vont apprendre qui je suis », poursuit le jeune déséquilibré, qui laisse percevoir l'ampleur de son désespoir, qui a probablement nourri son funeste projet : « je ne suis rien, je ne suis personne, ma vie est néant et n'a aucun sens ». D'anciens camarades, dit-il, le traitaient « d'idiot et de trou du cul ».

Fait ignoré jusque-là, Cruz cite aussi le prénom d'une jeune fille qu'il aime, et qu'il espère revoir « dans la vie d'après ».

Nikolas Cruz, 19 ans, a été inculpé de 17 meurtres avec préméditation deux jours après la tuerie de Parkland. Les procureurs prévoient de requérir la peine de mort à son encontre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.