Femme tuée de 40 coups de couteau en Gironde: les gendarmes lancent un appel à témoins

Femme tuée de 40 coups de couteau en Gironde: les gendarmes lancent un appel à témoins
Des gendarmes à Marseillan, près de Montpellier, le 10 février 2017

AFP, publié le lundi 16 septembre 2019 à 17h57

La gendarmerie de Gironde a lancé lundi un appel à témoins pour retrouver un homme disparu depuis le meurtre en mai dernier d'une sexagénaire retrouvée le corps lardé d'une quarantaine de coups de couteau au domicile de son ex-compagnon, à Saint-Aubin du Médoc, près de Bordeaux.

Agée de 64 ans, la victime, Martine Lespinasse, une manipulatrice radio à la retraite et artiste pastelliste avait été retrouvée morte le 5 mai au domicile de son ex-compagnon.  

L'autopsie a conclu que la victime avait reçu 40 coups de couteau au niveau du dos, du visage et du crâne et que la cause de la mort était due à un coup de couteau porté dans le dos, avec de multiples plaies aux deux poumons. 

Quatre mois plus tard, les gendarmes de la brigade de recherches de Mérignac, en charge des investigations, sous l'autorité d'une juge d'instruction de Bordeaux, sont à la recherche de son ex-compagnon qui reste introuvable. 

A ce jour, aucun suspect n'a par ailleurs été arrêté.

Lundi, les gendarmes ont annoncé dans un communiqué avoir lancé un appel à témoins accompagné d'une photo d'un homme qui a été vu "pour la dernière fois le 7 mai à Montauban, zone Alba-Sud", soit à plus de 200 km du lieu des faits, et dont l'identité n'a pas été communiquée. "Nous recherchons un individu qui a disparu et dont on ne sait pas où il se trouve", a indiqué une source à la gendarmerie, refusant de confirmer qu'il s'agissait de l'ancien compagnon.

Selon des sources proches du dossier, l'homme dont la photo a été diffusée est bien l'ex-compagnon de Martine Lespinasse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.