Etats-Unis : Nassim Aghdam est la 10e femme à l'origine d'une fusillade depuis 2000

Etats-Unis : Nassim Aghdam est la 10e femme à l'origine d'une fusillade depuis 2000

Mardi, Nassim Aghdam a ouvert le feu dans les locaux de Youtube.

leparisien.fr, publié le mercredi 04 avril 2018 à 18h32

Les auteurs de «mass shooting» sont très rarement des femmes, selon le FBI. Nassim Aghdam a semé la terreur mardi dans les locaux de YouTube.

« The female suspect is dead (la suspecte est décédée, en français) ». Ces mots sont répétés à l'envi dans les médias américains depuis que Nassim Aghdam, une femme de 39 ans, s'est donné la mort après avoir ouvert le feu mardi dans les locaux de YouTube, à San Bruno (Californie). Cette fusillade a fait un mort, blessé six personnes et a une nouvelle fois choqué les Etats-Unis.

C'est qu'il est extrêmement rare dans ce pays qu'une femme soit l'auteure d'une fusillade de masse dans un lieu public. « Les femmes sont très peu acheteuses d'armes à feu, même si l'industrie essaie par divers moyens de leur en vendre », explique Francis Langlois, spécialiste de la question des armes à feu aux Etats-Unis. Ainsi, selon le Pew Research Center, les hommes sont deux fois plus nombreux à posséder des armes que les femmes. « L'auteur de fusillade est le plus souvent un homme blanc qui tente de régler un problème amoureux ou de reconnaissance », ajoute le professeur au Cégep de Trois-Rivières (Québec). « Culturellement, aux Etats-Unis, les armes sont associées à l'homme protecteur, viril, au militaire. Les femmes, elles, y voient plutôt un outil d'autodéfense, même si parfois, l'arme se retourne contre elles », commente Francis Langlois.

Selon une étude du FBI menée sur la période 2000-2016, seules neuf femmes ont été à l'origine de « mass shootings ». Au total, en ajoutant Nassim Aghdam à ce décompte, 10 fusillades sur 220 depuis 2000 ont été perpétrées par des femmes. Qui sont-elles ?

LIRE AUSSI >Trois blessés dans une fusillade au siège de YouTube

Cathline Repunte, le 23 avril 2001, à San Jose (Californie). Cette conductrice de bus scolaire de 36 ans ouvre le feu sur quatre collègues de travail et en tue un. A son procès, l'accusation la décrira comme une « femme en colère et frustrée » mais elle n'expliquera jamais son geste.

Jennifer San Marco fait six morts lorsqu'elle entre le 30 janvier 2006 dans un centre de tri postal de Goleta, près de Santa Barbara (Californie). Cette femme de 44 ans, qui avait été vue se parlant à elle-même peu avant la fusillade, se donne la mort avant l'intervention de la police.

Latina Williams, une étudiante de 23 ans, tire sur des camarades dans son école de Bâton Rouge (Louisiane). Ce 8 février 2008, elle en tue deux puis se suicide. Certains diront par la suite qu'elle présentait des signes de paranoïa au moment de la fusillade.

Amy Bishop Anderson a très mal pris que son poste au département de biologie de l'université d'Alabama ne soit pas renouvelé. Le 12 février 2010, en pleine réunion, la neurobiologiste de 44 ans se lève et abat six collègues. Trois sont décédés et la tireuse s'est rendue.

Arunya Rouch décide le 30 mars 2010 de s'en prendre aux clients et aux salariés d'un supermarché proche de Tampa (Floride) qui venait de la licencier. Tout en tirant, elle se dirige vers le bureau de son patron. La tireuse de 41 ans fait un mort.

Yvonne Hiller, 43 ans, venait de se battre avec des collègues lorsqu'elle a été suspendue et escortée vers la sortie de ses bureaux de Philadelphie (Pennsylvanie), le 9 septembre 2010. Elle revient quelques minutes plus tard avec une arme et tire sur ceux qui lui auraient manqué de respect. Deux personnes perdent la vie.

Cherie Louise Rhoades et son fils allaient se faire expulser de leur logement par le conseil tribal de la réserve de Cedarville Rancheria (Californie). Durant la réunion du 20 février 2014, cette femme 44 ans ouvre le feu et tue quatre personnes, dont son frère, sa nièce et son neveu.

Amanda Renee Miller et son mari tuent avec des armes à feu deux policiers qui déjeunaient le 8 juin 2014 dans un restaurant de Las Vegas (Nevada). Le couple, qui clame vouloir commencer « une révolution », se dirige ensuite vers un magasin Walmart, où il abat un client armé qui voulait s'interposer. Amanda Renee Miller se suicide quand son mari est abattu par la police.

Tashfeen Malik, 27 ans et son époux sont identifiés comme les auteurs d'une fusillade de San Bernardino, en Californie. Le 2 décembre 2015, la jeune femme qui avait fait allégeance à Daech et son mari radicalisé entrent dans un centre social pour personnes handicapées de San Bernardino (Californie). Ils tirent sur la foule et font 14 morts. Selon l'étude du FBI, c'est la fusillade perpétrée par une femme la plus meurtrière depuis 2000. Dernière femme à avoir ouvert le feu en public, Nasim Aghdam, aurait eu un différend avec YouTube et aurait décidé de se venger...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.