Espagne : incendie "circonscrit" sur l'île de Grande Canarie

Chargement en cours
Un hélicoptère déverse de l'eau sur une zone détruite par un incendie de forêt, le 12 août 2019 sur l'île espagnole de Grande Canarie
Un hélicoptère déverse de l'eau sur une zone détruite par un incendie de forêt, le 12 août 2019 sur l'île espagnole de Grande Canarie
1/2
© AFP, DESIREE MARTIN

AFP, publié le mardi 13 août 2019 à 00h05

L'incendie ayant touché 1.500 hectares depuis samedi sur l'île espagnole de Grande Canarie était considéré lundi soir comme "circonscrit", mais d'importants moyens de lutte étaient maintenus, ont annoncé les autorités.

"Le président de la région des Canaries a annoncé que le feu est circonscrit dans le même périmètre", a tweeté lundi soir le service d'urgence 112 des Canaries après une conférence de presse organisée dans cet archipel espagnol dans l'océan Atlantique, au large des côtes africaines.

Un responsable des services d'urgence avait annoncé lundi matin que l'incendie couvrait un périmètre de 23 kilomètres.

"Le travail de contention a porté ses fruits et les perspectives sont bonnes", s'est réjoui le président régional Angel Victor Torres, cité dans le tweet du 112.

"Il n'y a ni flammes ni fumée mais il reste des braises qui peuvent se réactiver à cause du vent, avec des rafales à plus de 50 km/h, qui diminuera à partir de 05H00 du matin", prévient toutefois le 112.

En outre, une vague de chaleur est prévue pour les prochains jours, ce qui risque de compliquer l'extinction du feu.

"Tous les effectifs restent activés et pendant la nuit 230 personnes continueront à travailler à terre", souligne le 112.

Le feu, qui s'était déclaré samedi dans la commune d'Artenara, à l'intérieur de cette île volcanique, a entraîné l'évacuation d'un millier de personnes et menacé l'un des plus pittoresques villages espagnols, Tejeda, mais n'a fait aucun blessé.

Les personnes évacuées doivent pour l'instant rester dans les lieux d'hébergement temporaire, ont prévenu les services d'urgence sur Twitter.

La Garde civile a arrêté samedi le responsable présumé de cet incendie, qu'il aurait provoqué en utilisant un appareil à souder.

Treize avions et hélicoptères ont travaillé lundi sur un front de cinq kilomètres pour maîtriser l'incendie.

Le responsable technique des services d'urgence de Grande Canarie, Federico Grillo, avait précisé lundi matin que le périmètre de l'incendie faisait 23 kilomètres.

L'Espagne, deuxième destination touristique mondiale, est touchée chaque été par de nombreux incendies de forêt du fait de son climat aride.

Le gouvernement régional a souligné dans un communiqué que "l'industrie du tourisme n'est pas affectée par l'incendie" qui se déroule loin des zones touristiques. Aucun complexe hôtelier n'est menacé et il n'y a pas eu de retards de vols, précise-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.