Enfant découvert mort dans les Yvelines: sa mère retrouvée noyée

Enfant découvert mort dans les Yvelines: sa mère retrouvée noyée

La mère de l'enfant retrouvé mort mercredi à Villiers-Saint-Frédéric (Yvelines), des traces de coups et de strangulation sur le corps, a été découverte noyée dans un bassin de rétention dans la nuit de jeudi à vendredi

AFP, publié le vendredi 23 mars 2018 à 14h37

La mère de l'enfant retrouvé mort mercredi à Villiers-Saint-Frédéric (Yvelines), des traces de coups et de strangulation sur le corps, a été découverte noyée dans un bassin de rétention dans la nuit de jeudi à vendredi, a-t-on appris de sources judiciaires.

Les enquêteurs privilégient la thèse selon laquelle la mère se serait suicidée après avoir tué son fils, selon l'une de ces sources. La quadragénaire était a priori dépressive, selon cette même source.

Des autopsies doivent préciser les causes des décès du fils et de la mère. 

La voiture de cette dernière avait été découverte jeudi soir à proximité du bassin de rétention, sur la commune des Bréviaires, à une quinzaine de kilomètres du domicile familial où le père avait retrouvé le corps sans vie du garçon de 12 ans.

Une enquête pour "homicide volontaire" a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Saint-Germain-en-Laye, appuyée par la section de recherche de Versailles.

C'est le père qui avait donné l'alerte. Les gendarmes s'étaient aussitôt rendus au domicile situé dans une rue résidentielle et calme de la petite commune pavillonnaire, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Versailles. La mère était absente du domicile lorsque son conjoint avait fait la macabre découverte. 

Celui-ci a été "entendu à titre de témoin", puis "laissé libre de se retirer", avait précisé à l'AFP le procureur de la République de Versailles Vincent Lesclous.

Le drame s'est produit au sein d'une famille recomposée. La demi-soeur de la victime, une étudiante qui ne réside pas à Villiers-Saint-Frédéric, n'était pas au domicile lors de la découverte du corps du jeune garçon.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
31 commentaires - Enfant découvert mort dans les Yvelines: sa mère retrouvée noyée
  • Il ne s'agit pas toujours de dépression ou de folie ; certains (es) se laissent submerger à un moment précis, par des émotions qu'ils ne peuvent refreiner et le drame se produit.
    Pourquoi cette famille a t elle plongé dans le drame ?
    A la justice de déterminer ce qui se jouait au delà des apparences !
    Cependant, rien n'excusera jamais qu'un climat ambiant soit à l'origine des coups portés aux enfants. Les adultes sont responsables de leurs choix.

  • hélas...faudras s y faire!! cela est notre nouvelle France.. autre temps !! autres mœurs!! et ce n est que le début....

    les drames liés à la dépression et à la folie ont toujours existé

    Je suis d'accord avec Claude 95. Le nouvelle France a bon dos pour de tristes drames qui ont existé à toutes les époques.

  • preuve que helas les femmes deviennent aussi méchante que les hommes dans cette sociéte ou les enfants sont des otages pour des problémes de toutes sortes !

    Il est certain qu'il y a des femmes sanguinaires..mais 90% des homicides sont perpétrés par les hommes...vous avez du terrain d'avance...

    Déjà, au XVIème siècle, Catherine de Medicis n'était pas une blanche colombe, et ce n'était pas hier..

  • Il faut vraiment être complètement fou pour faire çà.

  • la dépression je justifie pas un meurtre et en plus cela se soigne, j'en suis une depuis plusieurs années la cause la famille, le travail, et l'amour, jusqu'ici je n'ai tué personne et j'ai travaillé toute ma vie...

    moi c'est le contraire j'étais toujours en surpression tellement j'ai morflé jusqu'a 16ans physiquement et psychologiquement et j'ai résisté parfois a l'envie de faire un drame .......j'ai rebondi a l'armée comme quoi elle a du bon pour certains et pourtant là bas ce n'était pas le Club Méditerranée